Disparition d’Anne Lavergne, aumônier bouddhiste

publié le dimanche 24 janvier 2016, par UBF

C’est avec une grande émotion et une profonde tristesse que nous apprenons le décès d’Anne Lavergne, le 24 Décembre à la clinique de soins palliatifs de Rueil-Malmaison.

Au nom de toute l’aumônerie nationale des prisons et de ses aumôniers(es) mais également au nom de l’Union Bouddhiste de France, j’exprime à toute sa famille ainsi qu’à tous ses proches et compagnons de pratique nos plus sincères condoléances et notre reconnaissance pour son implication au cours de ces dernières années.

Les paroles d’un de ses compagnons aumôniers, Michel Dubois, qui a passé quelques heures avec Anne il y a quelques jours résument nos pensées :

« Anne était dans mon cœur, depuis que nous avions commencé à travailler ensemble. Elle le restera toujours. Je garde le souvenir de son courage, de son audace, de sa générosité, de sa sincérité inconditionnelle, de sa bienveillance à l’égard de tous, de sa foi, de sa loyauté et, avant tout, de la profondeur de sa pratique ».

Nous mettrons Anne au coeur de nos cérémonies dans les prochains jours et lui rendrons hommage.

Pour l’aumônerie nationale des prisons et l’Union Bouddhiste de France,

Olivier WANG-GENH