Dimanche 31 mai 15h-15h45 - Fête du Bouddhisme

Concert : L’histoire de Nitétis princesse égyptienne

publié le mardi 26 mai 2015, par UBF

Satoshi TSUKITAKU (flûtiste de Nô, patrimoine vivant national japonais) Pierre SLIOSBERG (traverso),Cécile BITAN (récitante) avec le trio Nitétis (Guitares)

Théâtre du merveilleux et du spirituel, dans la plus pure tradition baroque. Insérées dans la trame de la tragédie lyrique Nitétis de Charles-Louis Mion, les œuvres musicales des compositeurs baroques français et du théâtre Nô japonais chantent le récit et les aventures de Nitétis, princesse égyptienne.

Redécouverte par le TRIO NITETIS dans le cadre de recherches musicologiques sous forme de transcriptions pour trio de guitare, la musique de Charles-Louis Mion (1698-1775) est d’une grande valeur expressive et d’une inspiration profondément mystique. Le récit de la tragédie lyrique « Nitétis(1741) » est accompagné par une flûte NÔKAN interprêtée par Satoshi Tsukitaku qui a ce pouvoir évocateur et singulier qui convient aux évocations surnaturelles et ses interventions cristallisent la tension dramatique.

Programme

Dans la lointaine Égypte, la princesse Nitétis apprend que son père le roi Apriès a été trahit et assassiné par son fidèle ami, le général Amasis. Montrant alors son vrai visage, Amasis règne en tyran sur le peuple d’Egypte. Pour asseoir son pouvoir il veux épouser Nitétis la fille du défunt roi. Nitétis ne peut se résoudre à épouser l’assassin de son père. Elle aime en secret Agénor, un prince étranger général en chef des armées égyptiennes.
Prologue : Chaconne de Bernard de Bury (1720-1775)
Acte 1 : Air pour les Zéphirs — Charles–Louis Mion (1698-1775) Tambourin 1 et 2 — Charles–Louis Mion
Acte 2 : La Flatteuse — Luc Marchand (1709-1799) Ritournelle — Charles–Louis Mion
Acte 3 : Chaconne — Jacques Duphly(1715-1789) Air pour Bacchus et les suivantes de Pomone – C-Louis Mion
Acte 4 : « Rochers, Vous Etes Sourds » - J.-M. Hotteterre (1674-1763) Air pour les génies — Charles–Louis Mion
Acte 5 : Plélude pour l’hiver Charles–Louis Mion Passacaille — Charles–Louis Mion

Artistes

Satoshi TSUKITAKU (Flûte de théâtre national japonais de Nô)
Flûtiste de Nôkan de l’école de Morita. Patrimoine vivant national . Membre de l’association agrée de Nô . En outre des représentaions traditionnelles au Théâtre nationale de Nô à Tokyo, il participe à nombreuses créations avec les artistes de tous genres au Japon et aux pays étrangers.)
Pierre SLIOSBERG (traverso et flûte à bec)
Après ses études de flûte à bec, flûte traversière et flûte baroque (traverso), Pierre Sliosberg participe à divers ensembles de musique ancienne, associant musiciens et chanteurs dans différents registres : productions d’opéras baroques (Lully, Rameau, Charpentier, Matho, Purcell), exploration des musiques de la Renaissance et du Moyen-Age, ensembles en formation resteinte.
Cécile BITAN (récitante)
Cécile Bitan fait du théâtre pendant 15 ans avec Bernadette Tailledet (le Spontané Théâtre) et de la lecture à haute voix avec Léa Altman au sein de l’association Voiquili.
Koji MOROI (installation)
Après avoir suivi l’enseignement du sculpteur Etienne Martin à l’école des Beaux Arts de Paris , son ouverture à un large public le conduit à installer ses peintures ou ses estampes dans des lieux publics en France ou au Japon : école de puériculture de Suresnes, bus Paris Nature, écoles et maisons de retraite au Japon. Ses installations lui permettent de collaborer avec d’autres artistes.

le Trio Nitétis :
Mireille GERARD (première guitare)
Elle démontre très tôt une aptitude exceptionnelle à la musique et sa curiosité se manifeste rapidement à travers sa passion pour la guitare. Après une licence de Musicologie et deux Prix de guitare à l’E.N.M. de la Vallée de Chevreuse et à l’E.N.M. de Mantes avec félicitations du jury, elle se perfectionne auprès de plusieurs Maîtres : Olivier Chassain, Alvaro Pierri . Attirée par l’univers baroque elle se lance dans l’étude du théorbe, de la guitare baroque et de la mandora-gallichon et reçoit l’enseignement de, Eric Belloq et Claire Antonini, pour les instruments baroques et Freddy Eichelberger pour la réalisation du continuo. Elle est également titulaire du Diplôme d’État de professeur de guitare (Cefedem de Rueil Malmaison) ainsi que du concours ASEA du CNFPT. Elle enseigne la guitare au CRC de la ville des Mureaux.
Hakim MIOUDI (guitare basse en dix cordes)
Après un prix de guitare au conservatoire de Noisy-le-Sec et une maîtrise à la Sorbonne sur Jean-Philippe Rameau et l’opéra au 18ème siècle il se consacre à la recherche musicologique. Diplômé d’écriture du Conservatoire de la ville de Paris, il est également titulaire de l’Agrégation de musique.
Setsuko TAKESHITA ( deuxième guitare)
Elle commence des études de piano et de danse dès cinq ans. Après des études de guitare à l’école « Yamaha » de Tokyo, elle approfondit ses connaissances à l’école Normale de Paris.Diplômée de 3ème cycle aux Universités de Tokyo et de Paris, elle publie au Japon des articles sur l’esthétique baroque dans plusieurs périodiques ainsi que des essais.