Emissions TV « Sagesses bouddhistes »

Bilan/Prospective

Etude réalisée par Annaïk Dokhan

publié le vendredi 21 septembre 2007

Après 10 ans d’existence de l’émission TV Sagesses bouddhistes, diffusée le dimanche matin sur France 2, l’UBF a souhaité réaliser un bilan dans l’objectif d’améliorer la qualité des émissions et de clarifier la ligne éditoriale.

Deux groupes de travail de 3 heures ont été réalisés à Paris, auprès de 8 membres de l’UBF et de 10 téléspectateurs bouddhistes/non bouddhistes.

L’émission, souvent regardée depuis sa création, est largement appréciée de tous, pour diverses raisons : assurer une présence bouddhiste au sein des émissions religieuses, avoir un enseignement apprécié particulièrement quand il est donné par de grands maîtres, connaître les tendances du bouddhisme, recevoir une énergie, un élément, une phrase qui nourrit pour le reste de la semaine.

Les téléspectateurs aiment notamment la variété des thèmes abordés, les aspects de la pratique et leur mise en oeuvre, les interviews réalisées sur les lieux de vie des personnes, et surtout les discours concrets, émaillés d’exemples. Le décor du plateau et les différents angles de vue sont jugés également très réussis. Pour la majorité des personnes interrogées, la durée de l’émission est jugée trop courte : manque de temps pour approfondir certains sujets, être suffisamment didactique, générant parfois une frustration chez le téléspectateur. En revanche, un quart d’heure par semaine présente un côté facile et pratique, notamment pour le re-visionnage si nécessaire et peut être très inspirant par sa concision et sa densité.

Bien que la ligne éditoriale soit peu perceptible (peu de lien entre les émissions), le souci de varier les sujets, l’adaptabilité à la venue de maîtres ou d’événements extérieurs compensent ce manque de clarté. Certains déplorent cependant le manque d’information préalable sur les sujets abordés, notamment dans certains journaux TV. Les pistes d’amélioration évoquées :

- Rallonger la durée de l’émission à 20 minutes.

- Pour gagner du temps d’interviews, ne pas présenter systématiquement 3 ou 4 livres mais celui principalement lié au sujet traité

- Finir l’émission avec des mots clés, source de méditation pour la semaine

- Travailler sur une ligne éditoriale proche du cycle des enseignements pratiqués dans les centres tout en gardant la souplesse d’intégrer des sujets d’actualité

- Démultiplier l’information en amont et en aval des émissions, notamment via Internet