Des roses pour la Birmanie

6 octobre 2007

publié le dimanche 21 octobre 2007

Samedi 6 octobre 2007, sous un soleil éclatant, plus de deux cents personnes ont répondu à l’appel de l’Union Bouddhiste de France, afin de témoigner dans la prière et la méditation, leur solidarité au peuple et aux moines birmans. Les faits sont là, visibles de tous et si les images arrivent avec parcimonie, la douleur et la souffrance de ce peuple ne peuvent laisser quiconque indifférent.

Theravada, Mahayana et Vajrayana, toutes les traditions bouddhistes étaient représentées par des religieux venus de différentes régions de France : l’Association Zen Internationale, le Village des Pruniers, la congrégation Ganden Ling, la congrégation Dhagpo Kundreul Ling ou encore la Pagode de Saint Leu.

Un certain nombre de personnalités du monde de la presse, des associations bouddhistes ainsi que du Cabinet du Maire de Paris, ont également partagé ces moments de recueillement.

Minh Tri Vô, Vice-Présidente de l’UBF, ouvrit la cérémonie par une méditation du Village des Pruniers, après quoi Lama Droupyu, Vice-Présidente de l’UBF , lut le discours de la Fédération en l’absence du Président Olivier Reigen Wang-Genh, retenu à Strasbourg pour une cérémonie similaire.

Marie-Stella Boussemart, qui assura la coordination, présenta chacun des courts rituels qui se succédèrent : Zen vietnamien et japonais, Vajrayana tibétain, Theravada ou encore Terre Pure.

Jane Birkin, très impliquée dans la cause birmane et présente dans l’assemblée, chanta a capela une chanson en hommage à Aung San Suu Kyi. Jean-Paul Ribes, journaliste et Vice président de l’UBE, sut trouver les mots justes pour exprimer l’émotion de l’assemblée. Le président de la Communauté tibétaine de France, M. Thupten Gyatso, rappela le message de Sa Sainteté le Dalaï-Lama. Sarah Maïa, poétesse, dédia une superbe poésie d’amour et de compassion, et le Président de l’Association Zen Internationale, Raphaël Doko Triet effectua la dédicace finale.

A l’issue de la cérémonie, chaleureuse et émouvante, une collation fut offerte et nombreux furent les échanges et les discussions, en ce lieu hautement symbolique créé en 1975, pour recevoir les diasporas du sud-est asiatique fuyant les guerres de leurs pays respectifs.


Quelques vidéos sur la cérémonie :

Témoignage de Jane Birkin

Interview de Lama Droupgyu 1

Interview de Lama Droupgyu 2