Pagode - 12 juin 2010

Ovations pour le concert Lumières d’été

publié le lundi 14 juin 2010, par MSB

Le concert du 12 juin 2010 à la Grande Pagode du Bois de Vincennes :
un évènement qui demeurera dans les mémoire des heureux auditeurs qui ont pu se régaler pendant près de deux heures d’un succulent menu mitonné par le Chef Marc Florian.

Pour une noble cause : aider l’UBF à financer l’indispensable restauration du lieu, écrin magnifique aujourd’hui hélas quelque peu délabré et vétuste.

La soirée aura été hors du commun, à tous points de vue.

La salle de concert était pour le moins insolite : savez-vous que la "Grande Pagode" n’est autre que la case royale camerounaise édifiée lors de l’exposition coloniale de 1931, et qui fut transmuée en "pagode" en 1977, par la grâce du Maire de Paris de l’époque - Monsieur Jacques Chirac ?

Quant au décor, c’était sans doute la première fois pour nos onze artistes qu’ils offraient le meilleur d’eux-mêmes aux pieds de la monumentale statue du Bouddha haute de 10 mètres, oeuvre d’un sculpteur yougoslave, F. Mozès.

Les artistes !
La générosité à l’état pur.
Alexandre Bodak ; Raphaël Nartop, Noé Nartop et Manon Tenoudji ; Florence Schiffer, Hervé Mailliet, Pierre Bourhis et Gaël de Kerret ; Eric Pruvost, Franck Natan et Marc Florian ont incarné l’espace d’un moment magique la vertu qui, selon le bouddhisme, est première : le don - dana.
Ils ont tout donné : leur temps, leur talent, leur gentillesse, leur simplicité, et même deux créations mondiales.

Ils ont en sus permis une découverte d’importance : l’acoustique de la Grande Pagode est bonne, très bonne ! Mais oui.

Rendez-vous est donc pris pour de prochains concerts à la Pagode.


Marc Florian

Chef d’orchestre passionné par la musique et la culture, il reste convaincu que l’Art est un outil essentiel de communication. Novateur dans sa programmation musicale il apporte de nouveaux concepts de concert cherchant toujours un contact avec le public.

Actuellement, Marc Florian est Directeur Musical de l’Orchestre Symphonique Rive Droite à Paris et il est Directeur du Conservatoire de Musique, de Danse et d’Art Dramatique de la ville de Villepinte.

Site internet : www.marc-florian.com


Franck Natan

Auteur et compositeur, Franck Natan est aussi violoniste en poste à l’Opéra de Nancy.

"Conteur d’histoires, chasseur d’éphémère, passeur d’émotions ou simple témoin d’un temps passé, présent, futur ; celui qui chante et danse dans sa tête est tout ça à la fois. " Franck Natan

www.francknatan.com


Alexandre Bodak

Il commence à étudier le piano à l’âge de huit ans à Alger, il entre au conservatoire de Toulouse et quelques années plus tard, il poursuit ses études au Brésil avec Renée Devraine puis en Uruguay au Conservatoire National de Montevidéo où il est l’élève de l’extraordinaire Wilhelm Kolischer et d’Eliane Richepin. De 1956 à 1962, Alexandre Bodak prend part à de nombreux concours internationaux de piano parmi lesquels les concours Frédéric Chopin à Varsovie, Marguerite Long à Paris, Frédéric Chopin à Valldemosa, Maria Canals à Barcelone (troisième prix) et plus récemment Milosz Magin à Paris (deuxième prix).

En 1992 il obtient, à Paris, le Premier Prix du Concours International des Grands Amateurs de Piano organisé avec le concours de France Musique. En juin 1999 il reçoit le Prix du Public au Concours International de Piano Van Cliburn (USA) des Amateurs de Piano de niveau exceptionnel.

Il a enregistré de nombreux disques et donné des récitals en France et à l’étranger (Belgique, Brésil, Etats-Unis, Espagne). On peut l’entendre régulièrement en récital ou en concert où il est accompagné par différents orchestres.


Eric Pruvost a commencé la musique à l’âge de onze ans avec la flûte, la guitare classique et le xylophone. La guitare est l’occasion de pratiquer la composition intuitive et l’improvisation. Petit passage par le conservatoire et cours privés sont complétés par un intense travail d’étude personnel de l’orchestration et de la composition au travers d’ouvrages théorique et de partitions des grands maîtres. Passionné par la piano, il aborde à quatorze ans l’instrument au travers de valses de Chopin puis de sonates de Beethoven. En 2009, il décide de se remettre à la composition et à l’orchestration.

son site : www.eucylpe.com


Raphaël Nartop , violoniste vivant à Cologne, travaille à Paris avec Miroslav Roussine. Il est membre de l’Orchester Akademie Ossiach, des jeunes de toute l’Europe formant un nouvel orchestre encadré par le philarmonique de Vienne avec des tournées actuellement en Croatie. _Il joue en musique de chambre avec David Abramovitz et Christophe Gaugué.


Manon Tenoudji, altiste, a fini ses études à Genève. Elle est aussi membre de l’Orchester Akademie Ossiach et joue régulièrement avec l’orchestre de l’opéra de Dijon.


Noé Nartop, violoncelliste, est au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe de Monsieur Müller. Il joue actuellement au festival d’Essaouira au Maroc et membre dans des différentes formations de musique de chambre.


Florence Schiffer, soprano

Outre les récitals de mélodies et lieder et les créations contemporaines par exemple à l’abbaye de Royaumont ou à l’Université de Montréal, elle a chanté des opéras baroques, cantates et oratorios pour divers festivals français mais aussi la Société Philharmonique de Belgique, Radio-France ou le Centre de Musique Baroque de Versailles, et a enregistré plusieurs disques de musique de la Renaissance.

Professeur de chant au Conservatoire de Saint-Cloud, elle a également enseigné au Conservatoire du VIIe arrondissement de Paris, au Centre d’Art Polyphonique d’Ile-de-France et au Chœur d’Enfants de l’Opéra de Paris pour les enfants solistes.

Pianiste de récital, elle accompagne aussi régulièrement d’autres chanteurs.


Hervé Mailliet, contre-ténor

Contre ténor et percussionniste des ensembles de musique médiévale Ultreia puis Eia en résidence au musée de Cluny à Paris. Il a chanté dans plusieurs ensembles, notamment Obsidienne dirigé par E Bonnardot pour la musique médiévale, ou des productions de musique baroque avec O Schneebeli.

Egalement chef de chœur, il participe enfin à divers spectacles avec des comédiens et conteurs (Compagnie du rendez vous et Compagnie de la lune bleue).


Pierre Bourhis, ténor

Initié au chant grégorien auprès d’Arsène Bedois, il est membre des ensembles Ultreia, puis Eia, qui assurent des concerts réguliers au musée de Cluny et de l’ensemble Obsidienne, basé en Bourgogne et dirigé par Emmanuel Bonnardot.

Il collabore à l’ensemble Perceval dirigé par Guy Robert, a participé à plusieurs programmes de l’ensemble Alla Francesca et a appartenu pendant trois ans au choeur de l’Orchestre de Paris.


Gaël de Kerret, basse

Il parcourut l’Europe des festivals et des radios pendant une quinzaine d’années et enregistra une vingtaine de disques en abordant la musique ancienne (A Sei Voci et Clemencic Consort) et contemporaine (2E2M, TM+, Groupe Vocal de France, orch. phil. de Radio-France…)

Il chanta entre autres à la Fenice de Venise, au Musikverein de Vienne, au festival d’Utrecht, de Montpellier, de nombreuses fois à Radio-France , à l’IRCAM ou dans le cadre de l’Union européenne des Radios avec des chefs comme Philippe Herreweghe, Jean-Claude Pennetier ou Peter Eötvös ou Jean-Claude Malgoire

Il dirigea aussi en 1997 le Chœur d’enfants de l’Opéra de Paris pour une dizaine de concerts et un enregistrement. Il est le directeur de l’Ensemble baroque Les Cours Européennes. Et directeur artistique du festival de musique "Valloire baroque".

Passionné par la pédagogie et possédant plusieurs diplômes nationaux de professeur, il enseigne pour des chanteurs en cours de professionnalisation au Conservatoire National de Région de Versailles.