Emission Voix Bouddhistes du 27 Janvier 2002
"J'ai connu le Tibet libre"

Invités : Thoupten Phuntshog (Gueshela)

et Jean-Philippe Caudron

 

Gueshela
Thoupten Phuntshog (Gueshela)

 
 
 
 

Thoupten Phuntshog, que beaucoup connaissent sous le nom familier de Gueshela, est un moine bouddhiste né au Tibet en 1923. En 1959, il a du fuir son pays en compagnie de son maître Dagpo Rimpotché. Thoupten Phuntshog est l'invité de l'émision de cette semaine, à l'occasion de la publication récente du livre : "J'ai connu le Tibet libre".

Ecrit en collaboration avec le journaliste Jean-Philippe Caudron, également présent sur le plateau, ce livre fait revivre devant nos yeux le Tibet d'avant l'occupation chinoise, avec toute sa richesse culturelle et spirituelle.

"Je veux dire aux jeunes générations, à tous ceux qu'intéresse le bouddhisme, ce que fut ce continent englouti, mon pays." (Thoupten Phuntshog)


Retrouvez en ligne des adresses de sites liés à l'émission de la semaine
ainsi que toute l'information sur les livres présentés cette semaine.


La transcription de cette émission sera prochainement disponible.

 
 
 
 
Lhassa aujourd'hui
     
     
Tibet Game

The Tibet game

http://www.tibetgame.com/

Peter Danford est photographe et informaticien. A la suite d'un récent voyage à Lhassa, il a eu l'idée d'allier ces deux compétences en proposant une visite de Lhassa, capitale du Tibet, sous forme d'un parcours interactif.

Plusieurs panoramiques défilent à l'écran, et permettent de se déplacer dans différentes parties de la galerie photos de Peter Danford à partir de zones sensibles à la souris.

Le jeu, très simple dans son approche, auquel se mêlent distribution de photos du Dalaï-Lama (ce qui constitue un délit pour les autorités chinoises) et accumulation de karma positif, aurait sans doute gagné à reposer sur des bases plus solides, mais on se laisse prendre à cette visite à la fois guidée et au parcours pourtant libre.

Malgré la beauté des temples, on est témoin de la dégradation architecturale de la ville (comme en témoigne la place construite devant le palais du Potala), et en prenant conscience du risque pris à distribuer les photos du Dalaï-Lama, on perçoit un peu du climat qui pèse dans la capitale.

Un détail important : bien que le jeu fonctionne avec une liaison modem, on appréciera fortement une connection haut-débit pour en profiter pleinement !

     
     
     
Quelques adresses de sites de la tradition Guelougpa
     
     
Institut Ganden Ling

Première congrégation bouddhiste d'obédience guélougpa légalement reconnue en France, l'Institut Gandèn Ling poursuit l'oeuvre entreprise dès 1978 par son fondateur Dagpo Rimpoché. Il agit en collaboration avec l'association culturelle Institut Guépèle, et l'association culturelle à but humanitaire Entraide Franco-Tibétaine.

La congrégation Gandèn Ling est une communauté autonome qui a pour but de s'adonner à la prière conjuguée à l'étude, la réflexion et la méditation de l'Enseignement du Bouddha, de transmettre à toute personne ou groupe de personnes le désirant, en France ou à l'étranger, cet enseignement, de participer à des oeuvres sociales, activités philosophiques, d'assistance et de bienfaisance.

Le Maître fondateur, Dagpo Rimpoché Losang Jamphel Jhampa Gyamtshog, est né en 1931 dans le sud-est du Tibet et a été reconnu comme tulkou - lama incarné - par S.S. le XIIIe Dalaï Lama. Chef de plusieurs communautés monastiques au Tibet, et docteur en philosophie bouddhiste, il a enseigné la langue et la culture tibétaines à l'INALCO durant trente ans.

     
     
     

Centre Thar Deu Ling
http://www.geocities.com/thardeuling/

Association bouddhiste de tradition Mahayana (Grand Véhicule), Thar Deu Ling se rattache à la lignée Guélougpa, une des quatre écoles du Bouddhisme tibétain. L'objectif de l'association, qui est ouverte à tous, est d'offrir un enseignement authentique du Bouddhisme. Enseignements, pratique de la méditation, prières, rituels, groupes d'étude, conférences, sont ainsi prodigués.


Thar Deu Ling est placé sous l'autorité spirituelle de Son Eminence Shartsé Tcheudjé Rimpotché Longri Namgyel. Né au Tibet en 1927, Rimpotché a acquis après quarante années d'études les titres de Guéshé Lharampa (Docteur en Philosophie Bouddhiste) et de Guéshé Ngarampa (spécialiste des Tantras).

Ce double cursus qui allie érudition et pratique méditative intense font de lui l'in des maîtres bouddhistes actuels les plus qualifiés. C'est ce qui a conduit Sa Sainteté le Dalaï-lama a le choisir comme représentant du Bouddhisme aux rencontres oecuméniques d'Assise de 1986 en Italie, convoquées sur l'initiative du pape Jean-Paul II.

En 1983, Sa Sainteté le Dalaï-lama l'a nommé abbé de l'université tantrique de Gyuteu, puis en 1986 abbé du monastère de Ganden Shartsé, l'un des collèges monastiques les plus éminents de l'école guélougpa.

En 1995, Rimpotché fut aussi élevé au rang de Charpa Tcheudjé, devenant ainsi le second dignitaire en rang de l'école guélougpa. L'école guélougpa est dirigée par le Ganden Tripa, successeur en ligne directe de Djé Tsongkhapa, et détenteur du premier des trois trônes de la lignée, les deux autres étant ceux des successeurs de Gyeltsap Djé et Khédroup Djé, les deux plus proches disciples de Djé Tsongkhapa. Rimpotché occupe le second de ces trônes et sera appelé à occuper le premier, avec le titre de Ganden Tripa, en 2002.

Rimpotché vit actuellement à Paris, où il enseigne le bouddhisme dans le cadre de Thar Deu Ling, l'association qu'il a fondée en 1980.

Son Eminence Shartsé Tcheudjé Rimpotché Longri Namgyel

Thar Deu Ling

 

     
     
     

Centre Detchene Eusel Ling
http://www.detchen-eusel-ling.com/

Centre placé sous l'autorité spirituelle de Gosok Rinpoche.

Kyabje Gosok Rinpoche est né en 1948 à Molha, près de Lithang dans le Kham. A cinq ans, il fut reconnu comme l'incarnation du précédent Gosok Rinpoche. A sept ans, il commença l'étude des grands traités de philosophie bouddhique puis il partit pour Lhassa où il continua ses études et sa pratique dans le prestigieux monastère de Séra.

En 1959, à la suite des conflits qui éclatèrent au Tibet, il partit pour l'Inde où il poursuivit sa formation. A 31 ans, il fut reçu le premier au rang de Guéshé Lharampa obtenant ainsi le diplôme de Docteur en philosophie de degré supérieur.

Gosok Rinpoche continua alors ses études dans le monastère tantrique de Gyurmé et en 1985, il devint Lama Umzed (Vice-Abbé) de ce monastère.

En Mars 1992, Gosok Rinpoche fut nommé par sa Sainteté le Dalaï-Lama Abbé du monastère de Séra qui compte actuellement près de 4000 religieux. Il occupa cette fonction jusqu'en décembre 1996.

A ce jour, Gosok Rinpoche à séjourné en Europe, en Amérique du nord et en Asie. Il a donné de très nombreux enseignements sur le Bouddhisme, plus particulièrement sur les principes de base que sont le développement de l'Amour et de la Compassion, afin de participer à l'établissement de la Paix dans le monde. Il a également conféré un grand nombre d'initiations.

     
     
     
     

Information sur les livres présentés lors de cette émission

Les ouvrages mentionnés peuvent être commandés en ligne, avec paiement sécurisé.
Il suffit d'activer le lien correspondant.

 
 

J'ai connu le Tibet libre
Thoupten Phuntshog, écrit en collaboration avec Jean -Philippe Caudron
Grasset

 

 

J'ai fui le Tibet en 1959 et je n'oublierai jamais les jeunes Chinois en vareuse triste occupant Lhassa et torturant les nôtres. J'ai vu dans leur regard la violence, l'incompréhension, et les fusils dans leurs mains. Mon maître et moi nous avons fui des jours et des nuits dans les montagnes sacrées qui jusqu'alors nous protégeaient. Et nous avons vu s'éloigner à jamais notre pays tant aimé : le Tibet.

J'ai aujourd'hui 78 ans, et je vis en France depuis ces années lointaines. Je n'ai rien oublié. Il est vrai que j'ai toujours eu une grande mémoire des faits, des gestes, des détails. Et je veux dire aux jeunes générations, à tous ceux qu'intéresse le bouddhisme, ce que fut ce continent englouti, mon pays. Ce que je raconte dans ces pages, je l'ai vu de mes yeux ou je le sais de première main. Je n'omets rien : ni les monastères gigantesques, ni l'aristocratie tibétaine et ses coutumes, ni la ferveur de notre peuple, ni son ignorance du monde extérieur, ni le nomadisme, ni le servage, ni la polyandrie. Je dis les choses telles qu'elles étaient alors - magnifiques, différentes, libres. Et j'espère qu'ainsi, par ce témoignage, mon pays demeurera dans les combats et la mémoire des hommes. "

Thoupten Phuntshog, moine bouddhiste né au Tibet en 1923, a fui son pays en 1959, avec son maître Dagpo Rimpotché. Il a longtemps travaillé comme documentaliste à Electricité de France.

Jean-Philippe Caudron a écrit Tempérer la douleur du monde avec le professeur Gentilini (Bayard, 1996), La Révolution de la longévité, avec le professeur Françoise Forette (Grasset, 1997), et Le Lama venu du Tibet, avec Dagpo Rimpotché (Grasset, 1998).

Commander cet ouvrage

J'ai connu le Tibet libre
 
 
 

Le Lama venu du Tibet
Dagpo Rimpotché, écrit en collaboration de Jean-Philippe Caudron
Grasset

 

Comment peut-on être Lama ? Comment peut-on avant même de savoir lire et écrire, être reconnu comme la réincarnation de plusieurs grands maîtres, morts depuis des années, voire des siècles ?

Dagpo Rimpotché est l'un de ces êtres d'exception. Il raconte ici, pour la première fois, son parcours, depuis le Tibet des années 30 jusqu'au Paris d'aujourd'hui. Il dévoile ainsi sa formation hors du commun dans les monastères d'Asie.

Dès l'enfance, il apprend les grands textes du bouddhisme, au mot près. Il s'habitue à dormir quatre heures par nuit. Il participe à des joutes oratoires. Enfin, il pratique la méditation et la visualisation.

Mais Dagpo Rimpotché est aussi un homme d'Occident. A vingt-six ans il fuit le Tibet envahi par les chinois et gagne la France. A Paris, il entreprend de saisir un monde qui n'est pas le sien : notre monde, complexe, rapide, douloureux, mécanisé. Et, sur le conseil du Dalaï-Lama, il accepte d'enseigner le bouddhisme.

C'est ce parcours inouï, souvent drôle, que nous offre Dagpo Rimpotché : entre Lhassa et Paris, entre le bouddhisme et notre condition moderne. C'est la vie d'un homme sage et tranquille, d'un homme aimé : la vie d'un Lama venu du Tibet.

Commander cet ouvrage

Le Lama venu du Tibet
 
 
 

Préceptes de vie du Dalaï-Lama
Sa Sainteté le Dalaï-Lama
Presses du Châtelet

 

Le XXème siècle aura fasciné - par ses découvertes, ses révolutions techniques. Mais il aura été dévastateur pour nombre de peuples et d'hommes, sacrifiés au nom du pouvoir ou du progrès.

Déboussolés par une société déshumanisée, certains rencontrèrent alors le bouddhisme. Très vite un maître s'imposa : le Dalaï-Lama.

Un homme vénéré dans le monde entier, qui parlait une langue accessible à tous et cherchait à convaincre, en des termes concrets, par la seule expression de sa propre paix intérieure.

Les préceptes du Dalai-Lama réunis dans ce livre dépassent le cadre du bouddhisme pour atteindre à l'œcuménisme le plus généreux. Au-delà des races, des cultures, des religions, ils nous ramènent à la source de tous les apaisements et prônent une spiritualité authentique et non agressive. Ils interpellent chacun de nous car, tout en balisant notre parcours de vérités simples, ils cernent nos choix comme nos actes, nos certitudes comme nos interrogations, nous renvoyant sans cesse à l'authenticité réelle des uns et des autres. Ainsi le Dalai-Lama nous offre-t-il le plus beau des présents : la liberté de savoir et de choisir. "

Commander cet ouvrage

Préceptes de vie du Dalaï-Lama
 
 
 
© Union Bouddhiste de France 2002