Emission Voix Bouddhistes du 21 décembre 2003

L’art et la vacuité

Invitées : Yahne le Toumelin – Fabienne Verdier

 

Rencontre de deux artistes peintres au parcours singulier et très différent,  mais qui s’attachent toutes deux à vivre leur art comme une ascèse. En quête spirituelle, l’une a parcouru les Himalayas  pendant 20 ans, tandis que la seconde était en Chine.

 

Réalisation : Claude DARMON


 Livres présentés

 

 Passagère du silence

Dix ans d’initiation en Chine

Albin Michel

ISBN 2-226-14185-5

Tout quitter du jour au lendemain pour aller chercher, seule, au fin fond de la Chine communiste, les secrets oubliés de l'art antique chinois, était-ce bien raisonnable ? Fabienne Verdier ne s'est pas posé la question : en ce début des années 80, la jeune et brillante étudiante des Beaux-Arts est comme aimantée par le désir d'apprendre cet art pictural et calligraphique dévasté par la Révolution culturelle. Et lorsque, étrangère et perdue dans la province du Sichuan, elle se retrouve dans une école artistique régie par le Parti, elle est déterminée à affronter tous les obstacles : la langue et la méfiance des Chinois, mais aussi l'insupportable promiscuité, la misère et la saleté ambiantes, la maladie et le système inquisitorial de l'administration... enseignement millénaire. De cette expérience unique sont nés un vrai récit d'aventures et une œuvre personnelle fascinante, qui marie l'inspiration orientale à l'art contemporain, et dont témoigne son extraordinaire livre d'art « L’unique trait de pinceau « 

 

 

L’unique trait de pinceau

Calligraphie, pensée et peinture chinoise

Fabienne Verdier

Albin Michel

Durant les dix années qu’elle passa en Chine, Fabienne verdier fur formée à l’art du trait, mais aussi à l’ascèse et à la méditation des plus grands maîtres calligraphes. Cette transmission au plus haut niveau de la tradition picturale chinoise à une occidentale constitue une expérience unique.

Les créations qui composent ce livre sont des interprétations de poèmes anciens et d’idéogrammes exprimant des concepts philosophiques ou des voyages dans l’univers minéral et végétal. L’unique trait de pinceau est l’origine de toutes choses, la racine de tous les phénomènes.

 

 

Lumière, Rire du ciel

Yahne le Toumelin

Editions Pauvert

ISBN 2-720-21435-3

Yahne Le Toumelin dévoile dans ce traité ce qui a fondé sa peinture : « Comment enlever suffisamment pour qu'il reste une seule lumière. »

Dénonçant les séductions esthético-commerciales et le nihilisme, elle se rit des faux-semblants qu' offre l'art conçu comme une reproduction du visible, il faut savoir se libérer du poids de l'existence et de ses certitudes, réapprendre à être « enchantés par notre seule prise, celle de distance ». Yahne le Toumelin vit, peint et médite aujourd’hui en Dordogne. Elle est la maman de Matthieu Ricard.

 

Matière vivante

Regard sur la peinture de Yahne le Toumelin

Stéphane Arguillère

ISBN 2-720-21453-1

Stéphane Arguillère écrit sous l’inspiration de la peinture de Yahne le Toumelin, sous l’influence spirituelle qui en émane. Il compose un écrin de rêve, une forteresse de fantaisie, une succession d’images donnant à son livre la forme de tableau mouvant.

 

 

 

 
© Union Bouddhiste de France 2003
 

Autre Semaine

Retour à la page d'accueil