Emission Sagesses Bouddhistes du 11 novembre 2007

Le Vénérable THICH MINH TAM

Invité : Vénérable THICH MINH TAM

Présentation : Aurélie Godefroy
Réalisateur :
Michel Baulez



EXTRAITS DE L'EMISSION

Aurélie Godefroy : Nous allons nous intéresser aujourd'hui à la plus grande Pagode d'Europe. Elle se trouve en France, à Evry, au Sud de Paris. Cette Pagode, bien qu'elle soit encore en travaux, a vu l'an dernier la consécration de l'immense statue du Bouddha, lors d'une importante cérémonie, présidée par son supérieur, le Vénérable Thich Minh Tam, également représentant de la congrégation bouddhique Vietnamienne en Europe. Le Vénérable vit en France depuis 1974 et a accueilli des milliers réfugiés qui fuyaient le Vietnam, à leur arrivée en France. Il représente actuellement l'Eglise bouddhique unifiée Vietnamienne. Il est également à l'origine de la Pagode Khanh Anh, située à Bagneux, en banlieue parisienne, un lieu aujourd'hui très fréquenté par toutes les communautés d'Asie du Sud Est. C'est là-bas que nous avons eu le plaisir de le rencontrer. Vénérable, bonjour. Pourquoi avoir choisi la France pour vous installer ?

Vénérable Thich Minh Tam : A l'époque, j'avais des relations culturelles très privilégiées avec la France. C'est pourquoi, après mes études bouddhistes au Japon, j'ai choisi la France.

A.G. : Comment s'est crée cette pagode à Bagneux ?

Vénérable Thich Minh Tam : Tout d'abord, c'était une petite maison avec un petit jardin et puis, les Vietnamiens ont construit cette pagode, que j'ai nommé d'après le nom du vénérable maintenant disparu : Khanh Anh.

A.G. : Est-ce qu'il a été difficile de convaincre les pouvoirs publics ?

Vénérable Thich Minh Tam : Très difficile, sur un plan financier d'abord et ensuite au niveau des pouvoirs publics, par rapport aux problèmes de sécurité, l'électricité, le gaz, le bruit etc.. Mais maintenant, tout est résolu.

A.G. : Selon vous, Vénérable, combien y a-t-il de pratiquants bouddhistes Vietnamiens en France et en Europe ?

Vénérable Thich Minh Tam : Dans tous les pays d'Europe environ quatre cent cinquante mille et en France environ deux cents mille.

A.G. : Est-ce parce qu'ils sont si nombreux que vous avez décidé de lancer cette construction de la plus grande pagode d'Europe ?

Vénérable Thich Minh Tam : Tout d'abord il fallait de la place pour le culte et ensuite pour le monastère, destiné à la formation des jeunes moines, pour la continuation de l'enseignement du Bouddha et sa pratique, pour les Vietnamiens en Europe.

A.G. : Nous nous rendons maintenant à la découverte de cette immense pagode encore inachevée, à Evry.

Le 12 juillet 2006 a eu lieu à Evry la consécration de la statue de Bouddha à la grande pagode Khanh Anh. Grâce à l'association du même nom, crée en 1974, à la générosité de la communauté Vietnamienne de France, et à la volonté d'un homme, le vénérable Thich Minh Tam, Président de la Congrégation Bouddhique Vietnamienne Unifiée en Europe.

Cette pagode de trois mille mètres carrés est aujourd'hui la plus grande d'Europe. Sa construction débute en 1996 et se poursuit depuis, sans relâche, grâce aux dons récoltés. La fin des travaux est prévue d'ici cinq ans. Depuis 2002, la pièce maîtresse du temple, la statue de Bouddha, est restée emmaillotée dans des bâches de protection faute de toiture. Il a fallu attendre plus de quatre ans pour que les matériaux fabriqués selon des procédés ancestraux en Chine soient transportés et assemblés. La statue de Bouddha réalisée en Thaïlande est à la hauteur des dimensions de la Pagode : elle mesure quatre mètres de haut, pèse cinq tonnes et est recouverte de feuilles d'or. La congrégation bouddhique Vietnamienne a fêté cet évènement dans la joie, tout en n'oubliant pas un grand absent : Sa Sainteté le Dalaï lama, qui a du annuler son voyage en France pour cause d'extrême fatigue. Une prière pour son prompt rétablissement a été célébrée. En 1975, la chute du régime de Pnom Penh au Cambodge et l'arrivée des communistes au Sud Vietnam fait fuir un grand nombre de vietnamiens. C'est la dramatique période des boat people. C'est à cette époque que le vénérable Thich Minh Tam s'exile en France et commence à s'occuper des réfugiés qui viennent s'y installer. Les bouddhistes vietnamiens sont de tradition Mahayana, appelée autrefois Grand Véhicule. Ils font partie de ce courant, aux multiples ramifications, qui s'est développé à partir de l'Inde, vers le Nord et le Nord Est. C'est sans doute grâce aux principes fondamentaux de cette doctrine, la tolérance et la compassion, que la communauté vietnamienne s'est si bien intégrée en France.

Manuel Valls, député maire d'Evry :
" La communauté vietnamienne s'intègre formidablement bien dans notre pays, depuis des années. Et je crois que c'est une chance pour Evry que de pouvoir l'accueillir, qu'elle s'installe, qu'elle apporte son dynamisme, son savoir faire. Et je suis très heureux qu'elle puisse ici également exercer son culte et que le bouddhisme apporte aussi ce qu'il apporte à la société, c'est-à-dire de la paix et de la sérénité."

Si la plus grande pagode a vu le jour à Evry, ce n'est pas tout à fait le fruit du hasard. Evry est considéré aujourd'hui comme l'une des capitales spirituelles du XXI ième siècle. Depuis 1994, on y trouve en effet une des plus grandes mosquées d'Europe : elle peut accueillir mille cinq cents fidèles, chaque vendredi. En 1997, le pape Jean Paul II a inauguré la seule cathédrale construite en France depuis plus de cent ans, Notre Dame de la Résurrection. Enfin, la communauté juive est également bien représentée dans la ville. La présence de ces communautés religieuses fait d'Evry un lieu propice au partage et à l'échange.

Mgr Michel Dubost, Evêque d'Evry :
" C'est un des lieux où, à mon sens, cet appel à la fois de la mosquée, de la synagogue et puis de la pagode et de la cathédrale, fait que chacun, par ces monuments de pierre, est appelé à l'intérieur de soi-même. C'est en cela qu'Evry est une capitale religieuse. "

Dans cette ville où chaque croyant peut vivre sa foi en paix, la défense des droits de l'homme demeure au creux des préoccupations de la cité. Ainsi le Vénérable Thich Minh Tam, représentant en Europe de l'Eglise bouddhique unifiée du Vietnam, Eglise interdite dans son pays depuis 1981, continue son action pour retrouver la liberté religieuse dans son pays et pour défendre les droits de l'homme dans le monde, en particulier au Tibet. Cette similitude de destin entre les bouddhistes Vietnamiens et tibétains crée des liens forts entre la communauté Vietnamienne et Sa Sainteté Le Dalaï Lama.

M. Jampal Chosang, représentant du Dalaï-Lama en France :
" Le Dalaï-Lama n'est pas seulement considéré comme le chef d'état des tibétains. Il en est également le chef spirituel et considéré comme tel par l'ensemble de la communauté bouddhiste. C'est pourquoi la communauté vietnamienne l'a invité à venir ici. Quels que soient les sujets, il ne dit jamais que seuls les tibétains ont le droit à vivre en paix. Il dit que le monde entier devrait vivre en paix. Il dit que chaque problème devrait être réglé pacifiquement. Et, comme il l'a déjà dit, le bouddhisme favorise la paix, non la violence. Le Dalaï-Lama est considéré comme le leader mondial du bouddhisme, pas seulement des tibétains. "
C'est dans cet état d'esprit que les prières des différentes écoles bouddhistes se succèdent tout au long de la cérémonie de consécration de la statue de Bouddha. Le Bouddha montre la voie à suivre, son enseignement rassemble, au-delà des singularités culturelles, toutes les traditions bouddhistes présentes ici. La Grande Pagode Khanh Anh est aujourd'hui une nouvelle porte qui s'ouvre sur le chemin de L'Eveil.

A.G. : Encore cinq ans de travaux pour cette pagode. Pourtant elle réunit déjà des pratiquants, toutes traditions confondues. Est-ce que c'est quelque chose qui vous fait plaisir ?

Vénérable Thich Minh Tam : Oui, pour nous c'est un vrai plaisir d'assembler toutes les traditions, parce que toutes les traditions bouddhistes ont un seul but : le Bouddha et son enseignement, c'est-à-dire résoudre les douleurs de la personne sur la terre.

A.G. : Dans le reportage, on apprend que la pagode est très active vis-à-vis des réfugiés, quelles sont les actions réalisées ici en France ?

Vénérable Thich Minh Tam : Ces actions favorisent les activités religieuses et les activités sociales et les activités pour les jeunes vietnamiens. Ces enfants, nés en France, à l'étranger, devraient pouvoir garder leurs traditions culturelles et religieuses.

A.G. : La seconde génération vietnamienne née, elle, en France, est-elle aussi pratiquante que les premiers arrivants ?

Vénérable Thich Minh Tam : Ce n'est pas la même façon, parce que les enfants sont nés en France ou dans d'autres pays étrangers, il leur est difficile de parler leur langue maternelle.
Il y a des exemples au Nord de l'Europe, au Danemark, en Norvège, en Finlande où les enfants peuvent apprendre la langue vietnamienne dans les écoles, maternelles et primaires, mais dans les pays comme la France, l'Angleterre ou l'Allemagne, ce n'est pas possible d'apprendre le vietnamien à l'école. C'est pourquoi, il devient difficile pour les enfants élevés en France, de comprendre la langue, la culture vietnamienne et la religion bouddhiste.

A.G. : Est-ce que vous avez du adapter les enseignements ?

Vénérable Thich Minh Tam : Petit à petit, mais cela dépend des pays. Pour les pays au Nord de l'Europe, c'est facile. Mais pour des pays comme la France, l'Allemagne ou l'Angleterre, c'est plus difficile. Mais l'adaptation se fait petit à petit et se fera tout de même, d'une autre façon.

A.G. : Est ce que cette grande pagode d'Evry servira aussi de monastère ?

Vénérable Thich Minh Tam : Je l'espère. Un monastère pour que les jeunes vietnamiens asiatiques puissent se former, devenir moines ou nonnes, pour continuer à développer le bouddhisme vietnamien en France.

Merci Vénérable.

Remerciements à Madame de Mareuil pour sa gracieuse et fidèle collaboration à la rédaction de la transcription de l'émission.


Livres présentés lors de cette émission
Les ouvrages mentionnés peuvent être commandés en ligne, avec paiement sécurisé.
Il suffit d'activer le lien correspondant.

 

VIET-NAM

Christophe Boisvieux et Jacqueline Wilmes
Editeur ED/ Coll. Géo Partance
ISBN 2843083761

 

Viêt-Nam , un Extrême-Orient qui ne ressemble à aucun autre. Tout est à voir et un voyage ne suffit pas. Grands décors des hauts plateaux et des montagnes du Nord. Plages parfaites. Poésie des villages oubliés . Delta du Mékong et tant d'autres merveilles à découvrir.

Commander cet ouvrage

     
     

     

Un livre des moines bouddhistes dans le Viêt-Nam d'autrefois

Textes :Philippe Langlet
Expressions graphiques Dominique de Miscault

Editions Aquilon
ISBN 2 951956703

 

A côté d'une religion du salut personnel par l'échange entre dévotion et compassion, la civilisation bouddhiste offrait déjà une sagesse intuitive libératrice des enchaînements de l'existence et de ses grands angoisses.

Cet ouvrage peut se commander à :
Galerie de la Maison du Viêt-Nam (28 Rue des Bernardins - 75005 Paris)
Librairie d'Asie Culturelle et Religieuse ( 128 rue du Bac - 75007 Paris)
Librairie Le Phénix (72 Bd Sébastopol - 75003 Paris)

     
     

     

Le Viêt-Nam

Philippe Body et Jean-léo Dugast
Textes de Marc Rousseau
Collection Grands Voyageurs
Editions Du Chêne
ISBN 2 84277 004 8

 

Pays ouvert depuis peu au tourisme, meurtri pas des années de conflits et de guerres, le Viêt-Nam a pourtant gardé tout son charme. Les photographes Jean Léo Dugast et P. Body proposent avec quelques 150 photographies de parcourir en image la route mythique qu'est la route mandarine.

     
     

 

 

 
 

Autre Semaine

Retour à la page d'accueil