La visite de Sa Sainteté le Dalaï-Lama à Lerab Ling

Invité : Sogyal Rinpoché
Transcription de l'émission diffusée le 8 Octobre 2000

Sogyal Rinpoché, vous êtes né au Tibet et dès l'âge de six mois, vous avez été reconnu comme la réincarnation d'un grand Mâitre tibétain et élevé en tant que "tulku". En 1981, vous avez fondé le Centre Rigpa à Paris et depuis dix ans environ ce centre où nous nous trouvons, Lerab Ling.

A propos du "Livre Tibétain de la Vie et la Mort", c'est un livre que vous avez écrit il y a huit ans maintenant et qui a connu un succès international, comment expliquez-vous ce phénomène?

Sogyal Rinpoché - Quand je suis arrivé pour la première fois en Occident, j'ai réalisé cette faim et cette soif très intenses de spiritualité, d'enseignements spirituels et plus particulièrement pour les enseignements de sagesse du Bouddha. Quand je voyageais au début, en servant de traducteur aux plus grands maîtres tibétains, j'ai réalisé que ce que je souhaitais offrir aux gens, c'était quelque chose qui soit à la fois complètement authentique et en même temps très pratique, très accessible, l'ABC de la spiritualité, la vue complète de la vie et de la mort d'une façon extrêmement directe et pratique.

Pendant toutes ces années d'enseignements en Occident j'ai pu mieux comprendre les problèmes que les gens traversaient, grâce en même temps à mon travail avec tous ceux qui travaillent dans l'accompagnement des mourants. J'ai vraiment placé toutes ces dix années d'expérience et de recherche dans ce livre et je pense que c'est pour cela qu'il a connu un tel accueil enthousiaste.

VB - A la parution de ce livre, vous avez formulé un souhait: qu'il inspire une révolution tranquille dans la manière dont on voit la vie et l'on s'occupe de la vie et de la manière dont on voit la mort et l'on s'occupe de la mort. Voyez-vous les signes de cette révolution, et si oui lesquels?

Sogyal Rinpoché - Oui je pense que cette révolution se produit. Elle se produit vraiment mais d'une façon très discrète, très tranquille. Quand je parle aux gens, beaucoup ont des récits par fois très émouvants de la façon dont le livre a transformé leur vie. Par exemple, une personne qui vit à Madras dans le sud de l'Inde m'a récemment dit qu'elle avait créé un centre de soins palliatifs, uniquement grâce à l'inspiration de ce livre ; cette personne ne m'a jamais rencontré et elle n'est pas bouddhiste. Ce qui prouve qu'en fait ce livre a su toucher très profondément et personnellement les gens bien au-delà du monde bouddhiste, dans tous les domaines de la société. Cela n'a pas donné lieu à des évènements sensationnels. C'est quelque chose de très discret. Chaque lecteur, d'une façon très intime, très personnelle, a été touchée, a été inspirée à aider les autres, à améliorer le monde.

VB - Revenons sur le voyage de Sa Sainteté, quel premier bilan en tirez-vous?

Sogyal Rinpoché - Cela a été extraordinaire : "Un rêve est devenu réalité". Il y a eu un tel rassemblement de grands Maîtres de toutes les lignées ! Il y a ici Kyabjé Trulshik Rinpoché qui est le propre Maître de Sa Sainteté, et des gens de plus de 25 pays sont venus, en majorité des français (il y plus de 8000 personnes…). Parmi tous ces gens présents , beaucoup sont des gens très influents dans le monde, qui peuvent vraiment faire une diffèrence. Il y également beaucoup des proches amis de Sa Sainteté, de telle sorte que c'est presque comme un mandala complet. Et il y aussi beaucoup de joie et de perfection. Nous avons essayé de créer les conditions les plus favorables possibles bien sûr mais en même temps, en plus, il y a comme quelque chose de favorable qui naît spontanément, qui se produit. Et Sa Sainteté est très vraiment très heureuse. Quand elle est arrivée ici, à Lerab Ling, elle a dit que ce lieu était un lieu merveilleux de méditation et de contemplation et qu'il était très favorable. Et Kyabjé Trulshik Rinpoché a dit aussi que vraiment il était très heureux, tous les gens ici présents se sentent très heureux de cet événement. Moi-même, je suis très heureux !

Il y a aussi un autre élément. Lerab Ling, ce nom de Lerab Ling est inspiré par Lerab Lingpa, ce grand Maître du XIXè siècle qui s'appelait aussi Tertön Sogyal Lerab Lingpa. C'est un maître qui eut des révélations de nombreuses pratiques et d'une pratique en particulier qu'il a transmise au XIIIè Dalaï-Lama et qui a donc été pratiquée par tous les moines du Monastère de Namgyal. En fait 30 moines parmi les plus anciens du Monastère de Namgyal ainsi que l'Abbé, sont venus ici pendant 16 jours pour accomplir cette grande pratique qui est la révélation de Tertön Sogyal et qui a donc été pratiquée non seulement par le XIIIè Dalai-Lama mais aussi par le Dalai-Lama présent. Et à la fin de ses 16 jours, Sa Sainteté a donc donné la transmission de pouvoir de cette pratique précisément, qui est dite avoir une connection très importante pour l'avenir du Tibet. Donc je suis sûr qu'elle a beaucoup aidé pour la paix mondiale mais aussi pour les aspirations de Sa Sainteté en ce qui concerne le futur du Tibet.

VB - Pour les gens qui n'auraient pas pu venir, quels sont les points forts de l'enseignement donné par Sa Sainteté le Dalaï-Lama, à retenir ?

Sogyal Rinpoché - L'enseignement qu'a donné Sa Sainteté est à la fois extrêmement pratique et d'une profondeur extraordinaire. Beaucoup des amis proches de Sa Sainteté qui l'ont déjà maintes fois entendu enseigner, me disent à quel point Sa Sainteté est joyeux et à quel point son enseignement est d'une pénétration et d'une profondeur inimaginables à la fois.

Quand il est arrivé ici à Lerab Ling il a décidé que les deux premiers jours seraient consacrés à couvrir les bases du fondement du Dharma. En même temps comme il a été très inspiré à revoir les œuvres de ce grand maître Dzogchen Longchenpa, il a dit qu'il voulait enseigner sur ce cycle qui s'appelle : "Trouver le confort et l'aise et la liberté de l'esprit". Les derniers jours furent donc consacrés à cet enseignement extraordinaire.

VB - Ceci marque un tournant dans la manière d'enseigner de Sa Sainteté, en Occident notamment?

Sogyal Rinpoché - J'ai remarqué, oui, ces dernières années, que Sa Sainteté enseigne avec une compréhension très profonde des besoins des gens. Et ceci, allié à sa grande érudition et à sa réalisation extrême des enseignements du Bouddha, donne vraiment une qualité de joie et d'inspiration incroyable.

VB - A titre personnel Rinpoché, cet enseignement va t-il avoir un impact sur vos projets, sur les grands axes que vous souhaitez développer en Occident?

Sogyal Rinpoché - Définitivement oui. Pendant toutes ces années en fait, on peut dire que notre travail a mûri très discrètement… comme nous nous sommes préparés pour la visite de Sa Sainteté et aussi pour aider le monde. En fait, beaucoup connaissent mon travail par mon livre "Le Livre Tibétain de la Vie et de la Mort", mais beaucoup ne le connaissent pas car nous n'avons pas du tout fait de publicité. Nous sommes restés très discrets et avec cette visite de Sa Sainteté, il apparaît en pleine lumière. Je sens que ce travail arrive à son fruit, à sa véritable actualisation. Un fruit dans le sens qu'il est prêt à vraiment faire le bien des êtres maintenant. Je sens en fait une responsabilité personnelle accrue, celle de davantage étudier, davantage pratiquer, davantage enseigner, pour mieux aider tous ces étudiants, tous ces gens très authentiques engagés dans le chemin et qui sont très nombreux, les aider à murir dans le Dharma. Le fait que Sa Sainteté ait donné les enseignements Dzogchen, qui sont les enseignements les plus élevés de la tradition tibétaine, est aussi un signe très éminent.

VB - Merci Rinpoché.

Centre de RIGPA - PARIS

6 Bis Rue Vergniaud
92300 LEVALLOIS-PERRET

Tel : 01 46 39 01 02
Fax: 01 47 57 45 13

E mail : rigpafrance@free.fr
Sites : www.rigpafrance.com et www.rigpa.org

Centre de retraite - LERAB LING

(dans la région de Montpellier, près de Lodève)

L'Engayresque
34650 ROQUEDONDE

Tel : 04 67 88 46 00
Fax: 04 67 88 46 01

© Union Bouddhiste de France 2000