2-226-10442-9

Maître Dôgen

publié le dimanche 7 février 2010

Introducteur au Japon du zen Sôtô, Dôgen Zenji (1200-1253) est reconnu comme l’un des plus grands maîtres du zen.

Le moment était venu de mieux faire connaître la pensée de ce philosophe méconnu des Occidentaux bien qu’étant l’égal des plus grands. Tel est le but de ce premier volume qui expose sa vie, sa mission et son enseignement. Comme bon nombre de penseurs de l’époque, Dôgen débuta sa carrière dans un monastère Tendai, près de Kyôto, puis se rendit à l’âge de quatorze ans au temple du moine japonais Eisai, maître zen de l’école Rinzai (caractérisée par la méditation des kôans, ces paradoxes ou énigmes).

A la mort de celui-ci, en 1233, le jeune Dôgen se rendit en Chine où, durant plusieurs années, il se mit à l’écoute des vieux maîtres du ch’an. De ce voyage, il ramena les principes d’une méditation épurée, sans supports mentaux et basée uniquement sur la pratique physique, la respiration et l’observation de nos propres pensées. Revenu au Japon, il fonda le zen Sôtô, inspiré par cette pratique de la méditation assise - qui remontait à Bouddha et à Bodhidharma. Il laissa une œuvre philosophique majeure, dont le fameux Shôbôgenzo, le " Trésor de l’œil de la Loi ", ainsi que des poèmes fulgurants.