Le Grand Livre de la Progression vers l’Eveil (deux tomes)

Lamrim

publié le dimanche 7 février 2010

C’est en 1402 que Djé Tsongkapa (1357-1419), le fondateur de la tradition Géloug du bouddhisme tibétain, termina son ouvrage Le Grand Livre de la Progression vers l’Eveil ou Etapes de la Voie vers l’Eveil.

Révélant l’ensemble des degrés de la pratique des trois (sortes de) personnes, plus connu sous le nom de Grand Livre ou Grand Exposé des Etapes de la Voie (lam rim chen mo), une somme consacrée au chemin bouddhique selon le grand véhicule depuis l’entraînement initial en vue d’objectifs limités jusqu’à l’ascèse dont l’aboutissement est la plénitude d’un éveillé.

Ce texte a pour source principale la Lampe sur la Voie de l’Eveil (Bodhipathapradipa), un court traité sur le même thème composé par Atisha (982-1054).

Le Grand Livre comporte : une partie introductive sur les bases de l’entraînement - vie d’Atisha, grandeur de la loi, modes d’approche, servir l’ami de lien, comprendre la valeur d’une vie humaine pleinement disponible - suivie de la présentation classique en trois sortes de pratiquants : l’inférieur, qui est concerné par l’obtention d’existences heureuses et dont la pratique est orientée vers les réflexions sur la mort, l’impermanence, les destinées douloureuses, la prise de refuge dans le Triple Joyau et la causalité. Le pratiquant intermédiaire qui aspire à se libérer du cycle des existences prend pour thèmes premiers de sa méditation la souffrance et son origine - l’ignorance et les perturbations intérieures - ainsi que la production dépendante. Enfin, le pratiquant supérieur se concentre en priorité sur l’esprit d’éveil - l’aspiration au plein épanouissement d’un Eveillé pour le bien des êtres - les six perfections - générosité, éthique, patience, persévérance, méditation et sagesse - tout en ne négligeant en rien les contemplations propres aux deux premiers types de disciplines.

Suite à un exposé détaillé des quatre premières perfections, ce premier volume s’achève sur une brève définition de la méditation stabilisatrice et de la sagesse - la connaissance de la vacuité d’être en soi - dont le traitement forme la substance du second et dernier volume du Grand Livre.

 

Portfolio