2283023149

"Le Livre des morts tibétain"

publié le dimanche 7 février 2010

La question de l’existence d’une continuité de la conscience après la mort est au cœur de la philosophie depuis l’Antiquité indienne.


Le Mot de l’éditeur : Le Livre des morts tibétain

La question de l’existence d’une continuité de la conscience après la mort est au cœur de la philosophie depuis l’Antiquité indienne.

Hormis Le Livre des Morts égyptien, Le Bardo thödröl chenmo encore appelé Le Livre des morts tibétain, composé par Padmasambhava au 8ème siècle de notre ère et écrit par son épouse, Yeshe Tsogyal, est le seul autre ouvrage au monde qui traite dans le détail des étapes de la mort et présente les conseils à donner aux mourants.

Dans la tradition bouddhiste où la mort revêt l’importance capitale d’un passage d’une vie à la suivante, les enjeux du Livre des morts tibétain sont considérables : l’instant crucial de la mort est celui de la révélation au mourant de la réalité la plus profonde de son être vivant et la manière dont la mort sera vécue dépend de la conduite et des actes de sa vie qui s’éteint. La mort, tout comme le sommeil, les rêves ou encore les états méditatifs, s’inscrit dans le flux des différents états que traverse la conscience, des états qui ne se limitent pas à la période entre la naissance et la mort, mais qui se poursuivent de vie en vie depuis des temps immémoriaux.

Six bardo (état intermédiaire ou processus de transition) sont décrits dans le cycle qui nous occupe. Le bardo de la Vie entre la naissance et le début du processus de la mort qui inclut lui-même deux autres bardo (celui des Rêves et celui des Etats méditatifs). Le bardo du Moment de la mort, moment-clé des dissolutions physiques et psychiques qui s’achève avec la révélation de la claire lumière fondamentale. Le bardo de la Réalité où la claire lumière se déploie en d’extraordinaires sons et rayons lumineux qui prennent la forme des cent dix déités (paisibles et courroucées) du bardo ; et enfin le bardo du Devenir où ceux qui n’ont pu prendre avantage des deux bardo précédents replongent dans l’illusion et se préparent à réintégrer le cycle des renaissances, selon leur propre conditionnement karmique.

Le Livre des morts tibétain est cette synthèse exceptionnelle destinée à guider celles et ceux qui pensent au-delà du seul cycle d’une vie humaine qu’il est possible d’atteindre une dimension plus profonde et enrichissante de l’Etre.

L’auteur

Padmasambhava est un maître bouddhiste du 8ième siècle né au Cachemire ou à Kaboul, fondateur du bouddhisme tantrique himalayen.

Philippe Cornu est le premier traducteur du Livre des morts tibétain, du tibétain directement en français. Bouddhiste, tibetologue, il est aussi l’auteur du livre La terre du Bouddha au Seuil en 2004.

 

Informations complémentaires

Essai broché

Collection Documents - Editions Buchet Chastel

Parution : octobre 2009