2-7526-0180-8

Emile Combes et la princesse carmélite

publié le vendredi 5 février 2010

L’histoire est authentique : en 1903, Jeanne Bibesco, jeune princesse, mais également prieure du carmel d’Alger, plaide la cause de son couvent auprès d’un intraitable vieillard, Emile Combes, qui supprime les congrégations une à une. Le coup de foudre est réciproque et de leur rencontre naît un improbable amour, fort dangereux pour le président du Conseil qui continue son implacable politique anticléricale et met en route le processus de séparation des Églises et de l’Etat.

Spécialiste internationalement reconnu de la laïcité à laquelle il a déjà consacré plusieurs ouvrages, Jean Baubérot nous raconte, dans son premier roman, cette histoire où la réalité dépasse souvent la fiction. Choc des âges, des origines sociales et des cultures, solitude contrastée du pouvoir et du cloître, jalousie et scrupules, lutte entre passion et raison, attirance des contraires et difficulté de se comprendre, la relation entre Jeanne et Emile s’avère terriblement humaine dans une Belle Époque où l’odeur du crottin voisine avec les premières automobiles. De plus, les événements politiques et religieux, parfois dramatiques, qui parsèment cette histoire posent la question toujours actuelle : qu’est-ce que la liberté ?