2-7475-7385-0

Le Bouddhisme et l’Etat

publié le mardi 2 février 2010

Traduction des œuvres classiques du bouddhisme japonais.

Au Japon, les anciens rois aimaient la Paix plus que leur propre vie. C’est le prince Shôtoku qui, le premier, créa une Constitution de la Paix et son fils aîné, le prince Yamashiro no Öe qui choisit le suicide collectif pour protéger son peuple de la guerre, plutôt que d’obtenir la gloire personnelle en combattant.

Le monde d’aujourd’hui est face à la compétition de l’expansion de l’armement sous prétexte de protection de son pays. Pour trouver une solution à une situation bloquée, le monde devrait peut-être se tourner vers l’ancienne culture du Japon car l’on pourrait trouver matière à réfléchir.