2 7021 3132 8

Tibet - Le pays sacrifié

publié le samedi 16 janvier 2010

Le 7 octobre 1950, l’Armée populaire de libération franchit le Yangtsé et anéantit les défenses tibétaines. À Lhassa, le gouvernement minimise l’invasion dans l’espoir de négocier avec la Chine de Mao, puis fait appel à l’ONU. Soutenu par un seul pays - le Salvador -, sa demande d’inscrire la « question tibétaine » aux débats du Conseil de sécurité est ajournée...

Voici l’ouvrage de référence sur le destin politique du Tibet qui manquait au public francophone. L’auteur ne se contente pas de retracer les grandes étapes de l’histoire du Toit du monde et de montrer comment, depuis le Ve siècle jusqu’à l’occupation par la Chine communiste, le Tibet a toujours su préserver un équilibre entre ses puissants voisins. Il lève le voile sur les véritables raisons de la chute du Tibet. Les chapitres sur le rôle du Premier ministre indien, Nehru, et sur les atermoiements des pays occidentaux sont particulièrement éclairants.

Grâce à ses recherches dans des archives indiennes, russes et américaines récemment ouvertes aux chercheurs, à ses nombreuses relations dans le monde diplomatique et militaire indien. Grâce aussi à ses contacts tibétains - en particulier une longue amitié avec le Dalaï-lama -, Claude Arpi nous livre la face cachée d’un drame toujours tragiquement d’actualité. « Une étude historique majeure et fascinante des influences humaines et politiques qui ont permis l’invasion du Tibet par la Chine communiste. » (Matthieu Ricard ) « Claude Arpi a passé de nombreuses années en Inde et a acquis une ample compréhension du dossier tibétain. Alors qu’il exprime, ici, son admiration pour l’adaptabilité et le bon naturel des Tibétains qui l’ont inspiré dans son travail, je voudrais dire la mienne pour son attitude réaliste et pratique. Cette approche se reflète dans son livre » (Sa Sainteté le Dalaï-Lama).

 

Informations complémentaires

Traduit de l’anglais par Claude B. Levenson