2-226-15856-1

Mourir les yeux ouverts

publié le vendredi 5 février 2010

L’auteure s’inspire de l’expérience d’Yvan Amar qui s’est battu pendant dix ans avec une maladie grave, incurable et invalidante. Elle médite sur la fin de la vie et la façon d’assister ceux qui y sont confrontés, invitant à vivre consciemment la relation à l’autre.

« Chacun peut préparer sa mort - dont il ne connaît ni le jour ni l’heure - en vivant le plus en accord possible avec ses valeurs, le plus consciemment possible. Chacun peut approcher sa mort les yeux ouverts, si la mort n’est pas niée, si l’entourage l’accepte, s’il y a suffisamment de vérité et d’amour autour de celui qui meurt. Chacun peut faire de sa mort une leçon de vie pour les autres. »

Marie de Hennezel

Dans La Mort intime, Marie de Hennezel apportait un témoignage unique sur l’accompagnement des mourants. Bouleversé, François Mitterrand signait la préface de ce livre qui allait toucher des centaines de milliers de lecteurs.

Qu’est-ce que la vie à l’approche de la mort ? Comment la vivre avec lucidité ? En s’appuyant sur l’expérience de son ami, le philosophe Yvan Amar qui, atteint d’une maladie chronique incurable, a fait le choix de mourir « les yeux ouverts », Marie de Hennezel poursuit ici son propos et l’amplifie, en osant parler des derniers moments de la vie comme d’une occasion d’éveil. Une réflexion profonde, un formidable message d’espoir, de compassion et d’amour.

 

Informations complémentaires

Par Marie de Hennezel, en collaboration avec Nadège Amar