2220048187

Anthropologie du don - Le tiers paradigme

publié le dimanche 7 février 2010

L’histoire des sciences sociales a été marquée par un débat entre deux paradigmes : avec ceux qui se réclament de l’individualisme, d’une part et, d’autre part, ceux qui considèrent la société plutôt comme un ensemble, un " tout social " qui se manifeste par des valeurs à observer, des règles à suivre et des fonctions à accomplir.

Une troisième voie, ou un " tiers paradigme ", se profile de nos jours sous l’angle des rapports d’échange entre les êtres humains, à partir de l’Essai sur le don de Marcel Mauss et autour de La Revue du Mauss (Mouvement Anti Utilitariste dans les Sciences Sociales), qui conjugue les maîtres mots de la sociologie classique avec de nouveaux concepts. Ces derniers n’ont plus de rapports avec le choix rationnel des individus ou l’obligation sociale, mais bien plutôt avec le symbolisme, le politique, l’association, l’alliance, le don.

Alain Caillé est professeur d’économie et de sociologie à l’université de Paris X-Nanterre et directeur adjoint du GÉODE (Groupe d’Étude et d’Observation de la Démocratie) dans le cadre de ses recherches. Il a fondé La Revue du Mauss, qu’il dirige depuis 1981, et a publié des livres tels que Critique de la raison utilitaire (La Découverte, 1989) et Don, intérêt et désintéressement (La Découverte, 1994).