2863161636

Les Religions face aux femmes

publié le samedi 9 octobre 2010

Quelle place le judaïsme, le christianisme, l’islam, l’hindouisme, le bouddhisme, le confucianisme et le taoïsme, ont-ils réservée aux femmes ? Comment les ont-ils représentées à travers leurs dogmes ? Comment les femmes ordinaires et les mystiques se sont-elles adaptées au sein de religions définies par les hommes ? Cette étude, la première par son ampleur, est constituée de chapitres pouvant être lus séparément. Elle comporte deux perspectives : La première présente les religions une par une. Elle montre que Jésus, le Bouddha ou Mahomet ont surpris pour leur ouverture face aux femmes, et qu’ils ont souvent été trahis par leurs successeurs. La seconde fait le point sur les dernières découvertes de la sociologie, de la génétique, de la psychologie et de la linguistique, sur la construction du genre. Ce livre pose de nombreuses questions de manière neuve : Quels sont les rapports entre les croyances et la science ? La nature et la culture ? Les religions établies et la spiritualité ? Comment les grands maîtres vivent-ils « les noces mystiques », « l’éveil » ou « la libération » ? Pour eux, la transcendance reste-t-elle sexuée (comme Dieu le Père ou la Grande Mère) ? Pour Ariane Buisset, les rapports entre les sexes n’évolueront pas vers plus d’harmonie grâce aux institutions religieuses. Seule l’expérience spirituelle permet de se libérer du « féminin » et du « masculin » conventionnels pour devenir un être humain à part entière, capable de témoigner du divin sans forme, de l’amour et de l’intelligence. « J’ai découvert sous un jour nouveau la complexité des injustices instituées par les religions. »

B. Besret, ancien prieur de l’abbaye de Boquen.

« Le livre d’Ariane Buisset n’est pas simplement un livre de plus sur les religions. Son originalité est de montrer clairement un paradoxe : la femme est à la fois « la grande oubliée » et « le coeur » des religions. »

E Lenoir, directeur du Monde des religions.

Née en 1952, Ariane Buisset est diplômée de l’Ecole des Langues Orientales. Ses voyages l’ont menée à rencontrer des maîtres du bouddhisme zen et tibétain, de l’hindouisme et du taoisme. Elle a publié La Réconciliation, essai sur l’unité cachée des religions, Éd. Adyar, Le dernier tableau de Wang-Wei, Éd. A. Michel, Le maître de la laque. Éd. Le Relié, etc.