2828906353

Comment des enfants deviennent des assassins

publié le dimanche 7 février 2010

Comprendre et enrayer la violence des jeunes.

A l’aube de l’an 2000, il y a, dans nos sociétés dites modernes, des voleurs et des meurtriers qui ont des visages d’enfants. Au-delà de la frayeur que cette réalité inspire, comment expliquer cette violence quotidienne à travers laquelle les jeunes s’expriment ? Est-ce leur seul recours possible pour affirmer leur personnalité ou un choix délibéré ? Il est aujourd’hui urgent de s’interroger sur les mécanismes de cet engrenage et sur les mesures à prendre, car la délinquance juvénile peut devenir meurtrière et contribuer à un climat d’injustice, hélas propice aux débordements racistes et xénophobes.

Ce livre est le résultat de trois années de recherches menées sur le terrain par un médecin marseillais, lui-même directement concerné par les dramatiques dérives des mineurs. Le Dr Bourgat a choisi de porter le deuil de son fils, Nicolas, assassiné à quinze ans par un adolescent du même âge, en traquant le mal par la racine. Refusant de se laisser récupérer par des mouvements d’extrême-droite, il a voulu comprendre lucidement comment la société en était arrivée là. Dans cet ouvrage, il dénonce l’impuissance dans laquelle sont laissées les victimes de telles tragédies, mais son propos se veut plus constructif que purement vindicatif. Au-delà des règlements de compte, Michel Bourgat estime qu’il faut donner la parole à tous et considérer également la position du délinquant, du juge et du policier.

Ce livre n’a pas été écrit contre les jeunes ou pour les enfoncer un peu plus dans leur détresse bien au contraire. L’auteur l’a conçu à la fois comme un " hommage à nos enfants morts d’un aveuglement collectif " et comme un manifeste pour prévenir la dérive des jeunes " prédateurs ", pour les protéger d’eux-mêmes en quelque sorte.