Communiqué de l’UBE : abus dans des communautés

publié le mercredi 17 octobre 2018

Communiqué de l’EBU : abus dans des communautés bouddhistes

http://europeanbuddhism.org/wp-cont...

Dans un contexte spirituel, comme dans tout autre contexte, différents types de comportements inappropriés peuvent survenir, y compris des abus sexuels. Ceci s’est vérifié à travers l’histoire, dans de nombreux pays et dans de nombreuses traditions religieuses et spirituelles. Malheureusement, ceci est encore vrai de nos jours.

Les communautés bouddhistes ne font pas exception. Récemment plusieurs nouveaux cas d’abus à l’intérieur de communautés bouddhistes ont été révélés, tous comprenant des abus de pouvoir, y compris des abus sexuels.

Nous reconnaissons avec une grande tristesse la souffrance des victimes de violences infligées par des maîtres et des dirigeants bouddhistes. Il est clair que dans de nombreux cas, de sérieuses violations de l’intégrité des personnes, et même dans certains cas des infractions criminelles, ont été commises. Un fort sens de hiérarchie,une communauté unie, des systèmes de croyances partagés et un engagement sincère, tout ceci peut contribuer à un environnement spirituel sain, mais tout ceci peut également conduire à des relations malsaines et à des atteintes graves aux adultes et aux enfants.

Dans la relation d’enseignement, le maître est dans une position de plus grand pouvoir et de plus grande responsabilité que l’étudiant. Nous recommandons que les relations sexuelles entre enseignants et étudiants, soit fassent l’objet de mesures clairement définies et efficacement mises en oeuvre afin de réduire le risque d’abus de pouvoir, soit soient entièrement interdites.

Le premier principe de l’éthique bouddhiste est d’éviter de nuire. Ceci a été souligné à travers l’histoire du bouddhisme. Nous demandons à toutes les organisations bouddhistes de traiter honnêtement et efficacement les allégations de violations sérieuses des préceptes éthiques et de la loi concernant leurs enseignants et leurs dirigeants, et d’écouter ceux qui se sentent blessés et non entendus, avec compassion pour toutes les personnes impliquées.

Dans les dernières années, beaucoup d’organisations bouddhistes ont mis en place des directives éthiques et des procédures de plaintes, ainsi que des dispositifs de soutien aux victimes d’abus sexuels. Nous demandons à toutes les organisations bouddhistes en Europe de suivre leur exemple afin de garantir que toute personne puisse rencontrer les enseignements du Bouddha dans un cadre respectueux, sain et bienveillant.

EBU - Union Bouddhiste Européenne Assemblée générale annuelle Centre Bouddhiste Adhistana, Herefordshire, Royaume-Uni