À l’écart du monde, dans son ermitage de Gogoan, Ryôkan s’est tenu en silence. Aujourd’hui pourtant, l’écho harmonieux de son existence touche chacun de ceux qui l’entendent. En suivant avec candeur et sincérité la voie du dépouillement et de l’effacement de soi, Ryôkan a incarné le Zen le plus pur. Ryôkan n’a pas laissé de notes précises sur les évènements de sa vie, mais il a légué a travers des textes poétiques et son admirable calligraphie, un trésor de sagesse infinie.