Présentation de cet ouvrage par l’éditeur :

(http://www.albin-michel.fr/)

« Maryse et Masumi Shibata continuent à nous livrer le fruit de leurs recherches de textes, inédits en France, du Tch’an chinois et du Zen japonais. Ils nous offrent ici les dix-sept kôans principaux tirés du Recueil de la Falaise verte, la bible des fameuses phrases énigmatiques parfois employées par les maîtres du bouddhisme extrême-oriental pour éveiller leurs disciples. D’une rare et surprenante poésie, ces kôans, appelés également » règles ", sont commentés par des grands maîtres de la tradition.

Cet ouvrage présente aussi d’autres œuvres empreintes des subtilités de l’« esprit d’éveil » cher au Tch’an et au Zen : « La Montagne froide » réunit des poèmes de Han-chan, ermite chinois du IXe siècle ; « Le monde est lamentable et mélancolique » est un conte inoubliable de Kunikida Doppo, écrivain japonais de l’ère Meiji, qui assista aux bouleversements vécus par le Japon traditionnel au XIXe siècle ; enfin, des poèmes de Sengaï (1750-1837) regroupés sous le titre « Le monde est éphémère mais je suis joyeux ».

A propos des auteurs : Maryse et Masumi Shibata ont présenté et traduit les Sermons sur le zen (Spiritualités vivantes Poche n° 108, 1993) et La Saveur du zen de Ikkyi, un des grands maîtres japonais du XVe siècle (Spiritualités vivantes Poche n° 155, 1998)."

Collection Spiritualités vivantes - Poche