Depuis plusieurs années, Yoko Orimo traduit et commente l’œuvre intégrale de Maître Dôgen (1200-1253), le Shôbôgenzô. Voici le 5e tome de cette œuvre puissante où rien n’est laissé au hasard.
Cet ouvrage a reçu la contribution M. Michel Bitbol, directeur de recherche au CNRS et de M. Emmanuel Cattin, professeur d’histoire de la philosophie moderne et contemporaine à l’Université Balise Pascal de Clermont-Ferrand.

Traduit du japonais et annoté par Yoko Orimo