Au cours de l’été 2002, en participant à une marche de 45 jours pour soutenir la cause tibétaine, Sandrine Favre et Marine Israël découvrent le village de Dharamsala, au nord de l’Inde, qui accueille depuis 1959 le Dalaï Lama et une large communauté tibétaine en exil. Elle y retournent ensuite à diverses reprises pour partager pendant quelques mois la vie des Tibétains de cette « Petite Lhassa ». De leurs nombreuses rencontres est né cet ouvrage.

Recueil de témoignages, d’aquarelles, de croquis, Dharamsala, portraits du Tibet en exil invite à une prise de conscience du drame qui se joue sur le Toit du Monde et rend hommage à ces hommes et femmes qui œuvrent depuis près d’un demi-siècle pour préserver leur identité et leur culture au-delà des frontières tibétaines.

Cet ouvrage, paru en octobre 2005, n’a été porté à notre connaissance que récemment, par un Français installé à Dharamsala et pour qui « ce livre a joué un grand rôle dans sa décision de venir ici pour rencontrer et soutenir les Tibétains ». « Résidant actuellement à Dharamsala, ce livre a été pour moi un guide parfait avant et après mon arrivée. La diversité des Tibétains interviewés (jeunes / anciens, anciens prisonniers politiques, religieux / laïcs, activistes, intellectuels, etc.) donne une très appréciable vue d’ensemble des principales questions auxquelles les Tibétains sont confrontés », ajoute-t-il.

Sandrine Favre : Textes

Marine Israël : Aquarelles

Collection : Carnets Globe-Trotters