Le Dighà-nikàya qui contient 34 suttas (sutras) est le premier ouvrage du Sutta-Pitaka. La plupart de ces textes rapportent les entretiens du Bouddha avec ses interlocuteurs : des aristocrates, des brâhmanes érudits, des chefs religieux. Dès le premier sutta on voit la spécificité de la position bouddhique par rapport aux théories philosophiques et aux pratiques religieuses de l’époque.

La traduction limpide et précise de Môhan Wijayaratana contribue à faire accéder un plus large public à cet ouvrage monumental , qui est la partie la plus importante d’une des littératures les plus anciennes de l’humanité, en tant que le premier livre du canon bouddhique.


Toutes informations :
editionslis chez hotmail.com

Traduction intégrale de Môhan Wijayaratna