L’opalescent joyau est l’une des productions les plus remarquables de la culture tibétaine dans le domaine de la philosophie du XIXe siècle.

C’est une œuvre de Mipham (1846-1912) l’un des penseurs les plus considérables du bouddhisme dans les derniers siècles. L’auteur y élucide tous les points clés difficiles de la pensée du Madhyamaka ou « voie médiane » en commentant un grand texte classique du bouddhisme indien.

Présenté et traduit par Stéphane Arguillère