L’auteur analyse la figure du mandala comme pensée du monde, de l’harmonie, en s’attachant notamment à mettre en lumière ses résonnances actuelles aussi bien dans l’art que dans la psychanalyse, mais aussi la philosophie.