André Comte-Sponville prône ici une éthique matérialiste adaptée à notre temps et notre vie, pour rompre le cycle de l’espérance et du désappointement, souvent à l’origine du mal de vivre. Un ouvrage de référence philosophique.