La musique indienne est un art au service des dieux. L’artiste à travers la musique cherche à fusionner avec l’âme suprême. Le son, qui est reconnu pour avoir une action directe sur l’homme, lui procure de la joie. Dans ces moments de béatitude apportés par l’ensemble des sons (de la voix ou de la veena), l’homme retrouve son origine sacrée. Le musicien ou le danseur a pour objectif de faire vibrer le spectateur aux harmonies de l’univers, la musique des sphères. C’est peut-être pour cela que les musiciens célestes appelés « kinnar » sont entourés des dieux.