"Voix Bouddhistes" du 13 octobre 2002

Cendres sur le Bouddha

Invitée : Grazyna Perl

publié le dimanche 13 octobre 2002

Le Zen est à juste titre connu en tant qu’école japonaise du bouddhisme qui met l’accent sur la méditation. Il plonge pourtant ses racines dans le Chan, école chinoise, et dès le neuvième siècle, s’est propagé en Corée sous le nom de Son, où il s’est intégré au bouddhisme d’état, antérieurement introduit en Corée au quatrième siècle et davantage basé sur l’étude des soutras. C’est ainsi qu’est né l’Ordre Chogye, l’ordre le plus important en Corée aujourd’hui, synthèse des enseignements doctrinaux et de la méditation zen.

Le Zen coréen sous la forme occidentale développée par Maître Seung Sahn est issu de l’Ordre Chogye. Il allie la pratique des prosternations, du chant, la méditation assise, et l’utilisation de mantras et de kong-ans (en Japonais : koan). L’étude formelle des soutras a par contre été abandonnée.

Après avoir reçu la transmission de Maître Ko Bong en 1949, l’un des maîtres coréens les plus brillants de cette époque, Maître Seung Sahn a dirigé des temples en Corée, à Hong Kong et au Japon. En 1972, il a créé en Occident l’association bouddhique laïque et monastique Kwan Um, ce qui signifie en coréen "Percevoir le son du monde", du nom du bodhisattva de la compassion Kwan Seum Bosal (Avalokiteshvara en sanskrit), littéralement "le bodhisattva qui perçoit le son des souffrances du monde".

Aujourd’hui il existe des monastères et lieux de pratique dans 27 pays, dont un en France. Voix Bouddhistes a eu l’occasion de recevoir Maître Wu Bong, américain d’origine polonaise et détenteur de cette tradition en Europe, lors de l’émission du 30 Juillet 2000. Cette semaine, c’est son épouse Grazyna Perl, également polonaise d’origine, qui est présente sur le plateau, à l’occasion de la traduction en français de "Cendres sur le Bouddha", ouvrage de référence de Maître Seung Sahn.

Grazyna Perl enseigne au Centre Parisien de Zen. Elle commence à pratiquer en Pologne en 1984 au Centre Zen de Gdansk. En 1988, elle entame une pratique intensive de huit ans au centre Zen de Providence (USA) auprès de Maître Seung Sahn et d’autres maîtres de la tradition coréenne. Elle reçoit l’autorisation d’enseigner en 1994 du Maître Zen Seung Sahn et devient Maître de Dharma à l’Ecole Kwan Um. En 1995, avec son époux, le Maître Zen Wu Bong, elle s’installe à Paris pour fonder le centre parisien de Zen de l’école Kwan Um. Depuis, elle enseigne à travers l’Europe et poursuit sa carrière d’artiste peintre-illustratrice.


Livres présentés lors de cette émission :

Cendres sur le Bouddha

Maître Seung Sahn

Editions : Points Sagesses Editions

ISBN : 2020447576
 

Manuel de Bouddhisme zen

D.T.Suzuki

Editions : Dervy Editions

ISBN : 2850769894

On retrouve dans cet ouvrage, le récit de différents aspects de la vie dans un monastère bouddhiste zen, avec des extraits de récitations de sûtras, le déroulement des cérémonies ainsi que les différents supports de culte.

 

Aux sources du Zen

Albert Low

Editions : Editions Albin Michel

ISBN : 2 226 13316 X

Le zen , expression japonaise du bouddhisme appuie la pratique de son enseignement spirituel sur la méditation et l’étude des sûtras du ch’an. Ce livre s’adresse aux adeptes du bouddhisme comme à tous ceux et toutes celles qui s’intéressent à une pratique spirituelle authentique. Albin Michel (Coll Espaces Libres)

 

Le Rire du tigre - Dix ans avec Maître Deshimaru

Marc de Smedt

Editions : Editions Albin Michel

ISBN : 2-226-15895-2

Taisen Deshimaru (1914 -1982) fut l’un des principaux introducteurs du zen en occident. Par ses livres et son enseignement, il a formé toute une génération à cette philosophie du vide, de la méditation et du détachement, à une époque où les occidentaux partaient sur les chemins de l’Orient à la recherche d’une spiritualité nouvelle.

Marc de Smedt, qui fut son éditeur, a pu suivre son enseignement pendant dix ans jusqu’à la mort du Maître en 1982. Il nous offre ici son témoignage de première main sur la vie quotidienne au dojo parisien ou lors des voyages, sur le charisme du maître et son humour truculent. Il livre en passant ses réflexions sur la vie, la mort et le zazen comme " danse immobile ".

 

 

Informations complémentaires

Adresses de sites liés à l’émission de la semaine :

- Ecole Zen Kwan Um Europe http://www.pariszencenter.com/home_...

Vous trouverez sur ce site en français toutes les informations sur la tradition de Maître Seung Sahn et son centre parisien Kwan Um.

- The Kwan Um School of Zen http://www.kwanumzen.com/

Site principal de l’école Kwan Um aux Etats-Unis.

Coming empty-handed, going empty-handed — that is human. When you are born, where do you come from ? When you die, where do you go ? Life is like a floating cloud which appears. Death is like a floating cloud which disappears. The floating cloud itself originally does not exist. Life and death, coming and going, are also like that. But there is one thing which always remains clear. It is pure and clear, not depending on life and death.

Then what is the one pure and clear thing ?

Portfolio