"Voix Bouddhistes" du 12 septembre 2004

L’Infini dans la paume de la main 2/2

Invité : Trinh Xuan Thuan

publié le dimanche 12 septembre 2004

Livres présentés lors de cette émission :

L’Infini dans la paume de la main

Matthieu Ricard, Trinh Xuan Thuan

Editions : Fayard Editions

ISBN : 2 84111 174 1

La science et la spiritualité éclairent chacune à leur façon la vie des hommes : pourquoi, à défaut de se rejoindre, ne seraient-elles pas complémentaires ? Las, nous dit-on, la connaissance scientifique et la connaissance spirituelle sont trop étrangères l’une à l’autre pour que leur confrontation puisse être autre chose qu’un dialogue de sourds...

C’est précisément à faire mentir cet antagonisme que s’attachent ici Matthieu Ricard et Trinh Xuan Thuan. Le champ des interrogations est vaste : Quelle est la nature du monde ? de l’Univers ? de la matière ? du temps ? de la conscience ? Comment mener notre existence ? Comment vivre en société ? Comment marier science et éthique ? Quant aux réponses, le lecteur jugera si elles sont conformes aux idées qu’il se faisait par avance.

Car au fil de ce dialogue passionné, animé par un sincère désir de compréhension réciproque, se produit l’inattendu : les oppositions s’estompent, les convergences se font jour, et l’on se prend à rêver d’un avenir où foi et raison seraient, enfin, durablement réconciliées.

 

Origine - La nostalgie des commencements

Trinh Xuan Thuan

Editions : Fayard Editions

ISBN : 2-213-61582-9

Notre univers a une histoire et celle-ci nous concerne au plus haut point puisqu’elle débouche sur nous. L’épopée du cosmos est aussi la nôtre. Les avancées scientifiques du siècle dernier ont changé de manière radicale la conception de nos origines. Nous disposons aujourd’hui d’une grande fresque historique, toujours magnifique et sans cesse envoûtante. Jamais cette histoire de nos origines ne fut déployée sur un temps si long – quelque 14 milliards d’années – ni dans un espace aussi vaste. Jamais elle ne fut si vraie, puisque toutes les sciences, de l’astrophysique à la neuro-biologie, de la physique à la chimie en passant par l’anthropologie, la primatologie et la géologie concourent sans relâche à l’élaborer et à l’affiner.

 

Le Livre de Giao - Au Cœur du Vietnam

Georges N’guyen Van Loc

Editions : Table Ronde Editions de la

ISBN : 2-7103-2478-4

Vietnam, deuxième moitié du XXe siècle. Dès son enfance, Nguyen Huu Giao, de famille royale, bouddhiste fervent et patriote convaincu, découvre la guerre, ses horreurs, son absurdité. Étudiant à Saïgon, puis à Hué, il quitte la "dolce vita", se révolte et s’engage en 1966. Son combat solitaire le conduira dans les geôles des nationalistes, puis des communistes.

Sa spiritualité lui permettra de surmonter les souffrances subies au cours de ses douze années de "ré-éducation". Libéré, il s’expatrie et poursuit, en France, sa carrière d’avocat et sa lutte en faveur des droits de l’homme. La sobriété de son récit illustre la maîtrise extraordinaire de son mental. Ardent est son désir de sortir du cercle de la réincarnation et de rejoindre le Nirvana. Ce livre est à la fois un témoignage poignant et une leçon de la plus haute sagesse. La personnalité rayonnante de Giao transcende les clivages religieux et culturels, elle peut servir de modèle à un Occidental autant qu’à un Asiatique.

 

L’Irréalité du temps et de l’espace

Francis Kaplan

Editions : Editions du Cerf

ISBN : 2-204-07382-2

L’auteur cherche d’ abord, à définir les concepts de temps et d’espace, c’est-à-dire non ce qu’ils sont en réalité, mais ce que nous avons dans l’ esprit lorsque nous en parlons. Il constate à partir de là que la réalité, en première analyse, ne leur correspond qu’à peu près - que ce sont des idéaltypes - et que nous sommes obligés de les « bricoler » pour les adapter à elle. La mécanique quantique, la cosmologie et la simple expérience psychologique semblent nous faire aller plus loin et nous faire accéder à une réalité non temporelle et non spatiale, mais là encore, d’une manière ambiguë et seulement négative. Si alors, au lieu d’interroger la réalité, nous interrogeons le temps et l’espace eux-mêmes, nous constatons qu’ils sont essentiellement subjectifs comme le sont les sensations, c’est-à-dire qu’ils ne sont pas plus l’image de la réalité que la sensation du rouge produite par un coquelicot n’est l’image du coquelicot réel. Il est vrai qu’à la sensation du rouge correspond une onde électromagnétique. Quelque chose dans la réalité correspond donc nécessairement au temps et à l’espace, mais tandis que nous connaissons ce qui correspond dans celle-ci aux sensations, nous ne pouvons le faire en ce qui les concerne, faute d’un accès positif à une réalité absolument non temporelle et non spatiale. Ce qui nous oblige à vivre en double registre - sur le mode de la réalité du temps et de l’espace et sur le mode de leur irréalité.

 

 

Informations complémentaires

Réalisateur : Claude Darmon