"Voix Bouddhistes" du 23 juin 2002

Les dons d’organes

Invités : Docteur Daniel Chevassut et Docteur Esmeralda Luciolli

publié le dimanche 23 juin 2002

Chaque année de nombreux malades en attente d’une greffe d’organe meurent faute d’avoir pu trouver un donneur : en France, le taux de donneurs prélevés est de 17,8 par million d’habitants.

Pour améliorer cette situation, l’Etablissement Français des Greffes, créé en 1994 et placé sous la tutelle du ministre chargé de la santé, organisait le 22 Juin 2002 une campagne de sensibilisation et d’information : la journée de réflexion sur le don et la greffe.


Le but de cette initiative est que chacun d’entre nous ait pris le temps d’en parler pour une meilleure prise de conscience individuelle et collective des enjeux de cette démarche ; y réfléchir, dialoguer, voire prendre une décision, mais surtout permettre à chacun d’entre nous de disposer de tous les éléments pour se positionner face au don d’organes, à la greffe.

Voix Bouddhistes apporte une contribution à cette démarche à travers l’émission d’aujourd’hui et la présence sur le plateau du Docteur Chevassut, membre de la Commission Ethique de l’Union Bouddhiste De France, et du Docteur Esmeralda Luciolli, qui participe à des actions de coopération internationale sur ce sujet.


Livres présentés lors de cette émission :

Anthropologie du don - Le tiers paradigme

Alain Caillé

Editions : Desclée de Brouwer

ISBN : 2220048187

L’histoire des sciences sociales a été marquée par un débat entre deux paradigmes : avec ceux qui se réclament de l’individualisme, d’une part et, d’autre part, ceux qui considèrent la société plutôt comme un ensemble, un " tout social " qui se manifeste par des valeurs à observer, des règles à suivre et des fonctions à accomplir.

Une troisième voie, ou un " tiers paradigme ", se profile de nos jours sous l’angle des rapports d’échange entre les êtres humains, à partir de l’Essai sur le don de Marcel Mauss et autour de La Revue du Mauss (Mouvement Anti Utilitariste dans les Sciences Sociales), qui conjugue les maîtres mots de la sociologie classique avec de nouveaux concepts. Ces derniers n’ont plus de rapports avec le choix rationnel des individus ou l’obligation sociale, mais bien plutôt avec le symbolisme, le politique, l’association, l’alliance, le don.

Alain Caillé est professeur d’économie et de sociologie à l’université de Paris X-Nanterre et directeur adjoint du GÉODE (Groupe d’Étude et d’Observation de la Démocratie) dans le cadre de ses recherches. Il a fondé La Revue du Mauss, qu’il dirige depuis 1981, et a publié des livres tels que Critique de la raison utilitaire (La Découverte, 1989) et Don, intérêt et désintéressement (La Découverte, 1994).

 

Le Livre des morts tibétain illustré

Martin Boord, Stephen Hodge

Editions : Pré aux Clercs Editeur

ISBN : 2842280911

Le grand classique de la spiritualité bouddhiste tibétaine, dans une version illustrée, commentée et allégée, beaucoup plus accessible.

Que devenons après la mort ? L’approche positive et réconfortante du célèbre mais méconnu Livre des morts tibétain apporte des réponses étonnamment concrètes à cette question.

Cet album illustré de très nombreuses photographies pleines de douceur et d’inspiration, est renforcé de commentaires et d’explications qui permettront aux non-initiés une approche fascinante de l’un des textes sacrés les plus fameux du bouddhisme tibétain. C’est à la fois un guide du mieux-vivre et une expérience visionnaire de la mort.

Le bouddhisme propose de nombreuses méthodes pour éliminer les tendances négatives que l’on porte en soi et éviter les actes néfastes qui en résultent. Aucune n’est plus directe et efficace que ces révélations sur le moment du trépas et la mort elle-même.

Ce livre étrange et merveilleux dévoile peu à peu la voie simple qui permet de sortir de la confusion et du chaos. En suivant cet enseignement, chacun de nous peut parvenir à se délester des incertitudes de notre condition et à acquérir un esprit clair, en paix avec lui-même, riche de compréhension.

Ce Livre des Morts tibétain, guide spirituel fort ancien, éclairera les vivants autant que les morts. Ses enseignements furent introduits au Tibet par Padmasambhava au VIIIè siècle, afin qu’ils demeurent à jamais présents dans notre monde. Fondé sur les concepts du bouddhisme tantrique de l’Inde, le message de ce grand maître du tantrisme garde un sens universel pour qui le comprend et l’applique avec justesse : on ne saurait bien mourir si l’on ne sait vivre bien.

 

Conseils d’un ami spirituel

Guéshé Rabten, Guéshé Dhargyey

Editions : Vajra Yogini Editions

ISBN : 2950096123

Cet ouvrage est un compendium des instructions essentielles du grand Maître Indien Atisha (982 - 1054) qui passa les dix-sept dernières années de sa vie au Tibet, et fut à la source de la tradition Kadam.

Il comprend le texte de la "Transformation de la Pensée en Huit Strophes", le texte de la "Transformation de la Pensée en Sept Points" commenté par Gueshé Rabten, le "Précieux Rosaire d’un Guerrier pour l’Eveil" commenté par Gueshé Ngawang Dhargyey, ainsi qu’une prière quotidienne, "l’Aspiration à la Voie en Soixante-dix Strophes" du Maître Indien Asvagosha.

Nombre de Maîtres affirment que sans cette base de l’entraînement de l’esprit, tout espoir de progresser dans les pratiques élevées des Tantras est vain.

Cet ouvrage n’aurait pu voir le jour sans la bonté de nombreuses personnes.

Le commentaire à la Transformation de la Pensée en Sept Points est dû au Vénérable Guéshé Rabten, détenteur de la transmission orale directe. C’était un maître de méditation et un savant accompli formé à l’université monastique de Séra, l’un des trois monastères principaux situés à proximité de Lhassa, au Tibet, et reconstitués à présent dans le sud de l’Inde. Il fut l’abbé du Centre Rabten Choeling (anciennement Tharpa Choeling) à Vevey, en Suisse, depuis 1977, date de sa fondation, jusqu’à sa mort en février 1986. Cet enseignement donné à un groupe d’occidentaux à Dharamsala, en Inde, en juin 1973, fut traduit en anglais par Gonsar Toulkou.

Le commentaire au Précieux Rosaire d’un Guerrier pour l’Eveil fut dispensé par le Vénérable Guéshé Ngawang Dhargyey, en octobre 1973, à la Library of Tibetan Works and Archives, Dharamsala, et traduit en anglais par Sherpa Toulkou.

 

 

Informations complémentaires

Adresses de sites liés à l’émission de la semaine :

- Etablissement Français des Greffes

http://www.efg.sante.fr/

L’Etablissement Français des Greffes créé en 1994, placé sous la tutelle du ministre chargé de la santé, est chargé de la gestion de la liste nationale d’attente, de la répartition et de l’attribution des greffons. Il a pour mission d’optimiser les conditions de prélèvements et l’attribution des greffons (organes, tissus et cellules) dans le respect des principes éthiques et des règles juridiques.

Vous trouverez notamment sur ce site un rappel des principaux textes règlementaires relatifs au don d’organe et les résultats préliminaires des activités de prélèvement et de greffe d’organes en 2001.

- Fédération des Associations pour le Don d’Organes et de Tissus Humains

http://assoc.wanadoo.fr/france-adot...

Association loi 1901 créée en 1969 à l’initiative du Pr. Jean Dausset, Prix Nobel de médecine, reconnue d’Utilité Publique le 13 février 1978, l’ADOT a pour principale mission de promouvoir les dons d’organes dans le respect de l’éthique.

Vous trouverez notamment sur ce site un projet de charte en faveur des prélèvements de tissus et d’organes en vue de greffes et de transplantations, dont le but est de donner une dimension humaine à tout mouvement qui, dans le monde, se préoccupe du don de tissus ou d’organes, et faciliter les greffes et les transplantations, selon une éthique reposant sur la gratuité, l’anonymat, le bénévolat et le volontariat. Le souhait de ses auteurs est que cette Charte soit placée sous l’égide des Nations Unies.

- Site canadien d’information sur le don d’organes et de tissus :

http://www.hc-sc.gc.ca/francais/org...

Santé Canada est le ministère fédéral responsable d’aider les Canadiens à maintenir et à améliorer leur santé.

En partenariat avec les gouvernements provinciaux et territoriaux, Santé Canada exerce un leadership national dans le développement de politiques en matière de santé, la mise en application des règlements sur la santé, la promotion de la prévention de la maladie et prône un mode de vie sain pour tous les Canadiens.

Sur cette page consacrée aux positions religieuses sur le don d’organes, vous trouverez un rappel des principales d’entre elles, qui toutes sont en sa faveur.

Portfolio