"Voix Bouddhistes" du 24 décembre 2000

Les enfants non-voyants

Invité : Gilbert Montagné

publié le dimanche 24 décembre 2000

Dans le contexte de cette émission consacrée aux enfants aveugles du Tibet, retrouvez des informations sur ce projet d’école pour aveugles à Lhassa ainsi qu’une interview exclusive de Gilbert Montagné et la rubrique livres de la semaine.


Interview de Gilbert Montagné

A quand remonte ton premier contact avec le bouddhisme ?

Gilbert Montagné - A ma rencontre avec Kalou Rimpoché. Il avait 77 ans, c’était dans le milieu des années 70. C’était la première fois qu’il venait en Occident. On ne s’est vu qu’une fois, mais je m’en rappellerai toute ma vie.

C’était le tout début de l’arrivée du bouddhisme tibétain en France.

Gilbert Montagné - Oui. Je me souviens tout particulièrement de son sens de l’humour ; il avait été amusé d’entrer dans un magasin de chaussures, de voir des chaussures telles qu’on les faisait ici...

Il m’avait surtout dit que j’étais né "pour prendre sur mes épaules la souffrance des autres"... Quand on entend ça, on réfléchit deux secondes, on se dit : "Ah bon, qu’est-ce que ça veut dire exactement ?". Quelque temps après, je me suis dit que c’était peut-être pour ça que j’aime écouter les autres, j’aime m’intéresser à ce qu’ils ont envie de me dire. J’aime dans les voix des gens, entendre leur vécu, sans qu’ils me le racontent. En tout cas, je peux percevoir quelques trames, quelques fils de leur vécu.

Cette capacité à écouter et entendre les autres, c’est une sensibilité particulière que tu as développée ?

Gilbert Montagné - Je n’ai pas cherché à la développer, c’est venu comme ça. Je m’y intéresse de plus en plus.

Depuis cette rencontre avec Kalou Rimpoché, as-tu gardé un contact avec le bouddhisme ?

Gilbert Montagné - En tout cas ça a été une approche de cette forme de pensée. Après, j’ai retrouvé ce que j’avais ressenti avec Kalou Rimpoché lors d’une conférence du Dalaï-Lama : c’est à dire cette sagesse sérieuse qui ne se prend pas au sérieux. Cet humour, toujours prêt à sourire. C’est toute l’approche que j’en ai en fait, mais ça rejoint le courant de pensée qui est le mien, et pas que le mien : le fait que la vision de l’esprit c’est drôlement intéressant !

Ce qui m’intéresse beaucoup dans ce domaine, ce sont les critères d’approche, de vision, de repères dans l’espace grâce au son, peut-être d’une certaine possibilité d’écoute envers l’autre. Cela n’est pas automatique, mais si on le veut on l’a.

J’ai toujours su que l’énergie qu’on n’utilisait pas pour voir avec les yeux, ne m’a jamais été ôtée, jamais. Comme je sais que j’ai cette énergie toujours "en magasin", si je veux je peux essayer de l’utiliser vers d’autres canaux, l’esprit. Cela m’intéresse beaucoup.

Y a-t-il une dimension spirituelle dans cette approche, que tu retrouves aussi dans la musique ?

Gilbert Montagné - Oui. L’immense dimension spirituelle de la musique, c’est qu’il y eut musique avant qu’il n’y eut voix. Parce que finalement, la musique a été créée par les éléments de base, qu’étaient le vent dans les feuilles : il y a eu vent dans les feuilles parce qu’il y a eu arbre, puis sur les arbres il y a eu les oiseaux, qui étaient les premiers chanteurs... La musique pour moi remonte à ça.

Il y a deux choses magiques dans nos métiers. C’est l’inspiration, parce qu’on ne sait jamais quand ça va arriver, et là aussi il y a une grande dimension spirituelle. Et puis l’amour du public.

Je sais que tu es également un passionné de l’Internet...

Gilbert Montagné - Oui, je l’utilise couramment, tous les jours. Cela rend folle ma femme, mais j’adore ça. Je suis notamment très féru des radios et des télés sur Internet. Je me sers du braille et de la synthèse vocale. Et je suis vraiment branché.

As-tu ton propre site ?

Gilbert Montagné - J’ai un site qui est en phase finale de création. La page d’accueil sera ouverte le 15 décembre.

L’adresse sera : www.gilbertmontagne.net.

Il y a du son et de l’image, des choses assez intimes et puis, bien sûr, on va le faire évoluer.


Livres présentés lors de cette émission :

L’Aube du Mahamoudra

Bokar Rimpoché, Khèmpo Deunyeu

Editions : Editions Claire Lumière

ISBN : 2905998792

Le foisonnement de la tradition tibétaine ne doit pas, en raison même de son extraordinaire richesse, faire oublier son unique but : la découverte de l’absolu.

Cet absolu ainsi que la méditation qui y conduit sont aussi dénommés "Mahamoudra", terme qu’entoure une aura d’infini, mais dont on connaît rarement les véritables implications.

Bokar Rimpoché, puisant directement aux sources vives de sa réalisation, et Khèmpo Deunyen, dont l’érudition n’a d’égale que la simplicité, nous introduisent avec une merveilleuse clarté à un domaine si subtil et si profond. Pour ce faire, ils s’appuient sur un des textes les plus célèbres du bouddhisme tibétain. Les souhaits du Mahamoudra, composés par le IIIème Karmapa.

S’inscrivant dans le cadre des "instructions directes", les enseignements recueillis dans cette Aube du Mahamoudra n’ont pas pour fonction d’apporter une connaissance théorique, mais de transmettre une force de transformation intérieure. Ils y parviennent parfaitement bien.

 

La Porte du sens définitif

Bokar Rimpoché

Editions : Editions Claire Lumière

ISBN : 2905998636

Bokar Rimpoché considéré par ses pairs comme l’un des plus grands maîtres actuels, a composé ce bref texte que nous présentons ici sous le titre "La porte du sens définitif".

La fonction de ce texte n’est pas de proposer des développements et des éclaircissements sur la méditation et sur l’approche du mahamoudra, mais bien plutôt de servir d’aide-mémoire à ceux qui sont déjà engagés sur le chemin. Rédigé en vers, l’ouvrage se prête d’ailleurs volontiers à la récitation rituelle ou à la mémorisation. Il s’adresse directement aux disciples (c’est pour répondre à leur requête que Bokar Rimpoché l’a composé), leur permettant facilement de se remémorer les différents aspects de la voie, leur montrant la place exacte de chaque élément, les invitant à progresser et à approfondir leur compréhension.

La traduction du texte a été faite à la demande et avec l’aide de Bokar Rimpoché. Principalement destinée à ceux qui suivent les séminaires d’apprentissage de la méditation que Bokar Rimpoché organise régulièrement en Inde, elle intéressera également tous ceux qui sont engagés sur les chemins profonds du bouddhisme ainsi que les étudiants de la langue tibétaine.

 

Les Cinq Livres de la sagesse Pancatantra

Editions : Philippe Picquier Editions

ISBN : 2877305155

Rhapsodie d’histoires rédigées en sanskrit au Vème siècle, dont la féérie animalière s’émaille de sagesse pratique, Le Pancatantra est le plus ancien recueil de contes de l’Inde qui soit parvenu jusqu’à nous. A la demande d’un roi puissant, désireux d’inculquer à ses trois fils quelques rudiments de discernement et de conduite, un saint brahmane releva le défi qu’on lui proposait : conduire en six mois les princes jusqu’aux rivages de l’entendement et du savoir. C’est ainsi qu’il entreprit de leur raconter des histoires.

Les contes qui forment cinq volets et se déroulent comme des guirlandes au dénouement toujours différé, parlent de stratégie politique, d’ambitions, de désirs, de guerre et de paix, de destin, d’alliances et d’amitié. Lions, éléphants, taureaux, corbeaux, hiboux, pigeons, rats, serpents, tortues et gazelles y mêlent leurs aventures à celles des rois, princes, ministres, moines, marchands, tisserands, barbiers, balayeurs et brigands. Et quelquefois les dieux.

Apologues ? fables ? nouvelles ? Dans quel genre classer ces récits, où l’astuce, l’humour,la duplicité, la cruauté rivalisent avec le dévouement, la fidélité, l’abnégation et le détachement ? Peut-être dans une tonalité spécifiquement indienne : la sérénité impitoyable.

Le Pancatantra a connu plus de deux cents versions différentes, traduites en une soixantaine de langues d’Europe et d’Asie.

 

L’Initiation de Kalachakra - Pour la paix dans le monde

Alexander Berzin

Editions : Dangles Editions

ISBN : 2220050246

Kalachakra, un système supérieur de tantras, vise à abolir les limites imposées par les cycles du temps extérieur et intérieur, et qui nous empêchent d’accéder à la bouddhéité pour le bien de tous. Ces dernières décennies, nombre de grands maîtres tibétains, dont Sa Sainteté le Dalaï-Lama, ont conféré cette initiation à travers le monde. Des pratiquants du tantra ont ainsi reçu la pleine transmission de pouvoir de Kalachakra, mais des milliers de néophytes ont également pris part à ce beau rituel en tant qu’observateurs, recevant ainsi une inspiration certaine pour leur progression spirituelle.

L’initiation de Kalachakra constitue une version élargie des enseignements oraux qu’Alexander Berzin a donnés pendant plusieurs initiations afin de rendre plus riche le vécu des participants. Il y présente la théorie des tantras, les vœux, les engagements et les implications dans la vie, les critères permettant de décider si l’on est prêt ou non pour l’initiation effective, ainsi que l’ensemble des visualisations. Mais il fait également ressortir la relation entre les enseignements de Kalachakra et le karma, l’astrologie et la médecine tibétaine, les terres légendaires de Shambala et la paix mondiale, sujet passionnant s’il en est.

Ce livre s’adresse à ceux qui ont déjà pris part à une initiation de Kalachakra, de même qu’à ceux qui portent de l’intérêt au tantra et au bouddhisme en général.

 

 

Informations complémentaires

- Une école pour aveugles à Lhassa :

"Une école pour aveugles à Lhassa" est un projet mené en collaboration avec "Peu-La, association pour une école au pays". Extrait de la présentation du site (cf. coordonnées ci-dessous).

"En juin 1998 la première école pour mal-voyants dans la Région Autonome Tibétaine (R.A.T.) a ouvert ses portes. Six enfants espiègles entre 8 et 12 ans ont commencé à apprendre à lire et à écrire le Braille adapté au tibétain. Cela a constitué le premier petit pas de ce premier projet pour les aveugles dans le R.A.T.

C’était le début d’un projet de grande envergure dont l’objectif est de permettre aux aveugles et aux mal-voyants de participer à la société. En plus de l’école préparatoire pour les enfants aveugles, le Projet pour les aveugles, Tibet vise à :

* Produire des matériaux pédagogiques pour les aveugles. * Etablir un programme de réintégration, qui facilite le retour aux écoles locales et la vie quotidienne à la maison. * Commencer des formations professionnelles qui fournissent aux aveugles l’occasion et les capacités de créer leur propre revenu.

Notre but est de commencer tous les quatre programmes d’ici 2004 et de remettre l’ensemble du projet aux mains des responsables locaux tibétains et notre partenaire local, la Fédération Tibétaine des Personnes Handicapés (TDPF, Tibetan Disable Person’s Federation). Ils assumeront la responsabilité pour la continuité du projet.

Pour réaliser ces projets, nous avons besoin de votre soutien".

Sabriye Tenberken Paul Kronenberg, responsables du programme

- Projet pour les aveugles - Tibet :

Adresse : 23 rue Ney - 69006 Lyon

E-mail : pierre1991@wanadoo.fr

Site Internet : www.ropacomputer.nl/Tibet/Ti...

Portfolio