L’UBF est membre de l’European Buddhist Union (EBU) dont le but est de fédérer les bouddhistes de toute l’Europe. L’EBU siège depuis 2009 à la Conférence des OING (Organisations Internationales Non Gouvernementales) du Conseil de l’Europe. Le travail de cette conférence consiste à faire le lien entre les instances politiques et la société civile. L’EBU y apporte une contribution reconnue, notamment en participant à la rédaction de textes plus ou moins techniques, en formulant des propositions concrètes dans différents domaines et en procédant à des exposés lors de réunions de haut niveau.

A Bruxelles, depuis un an environ, une nouvelle étape pour la visibilité du bouddhisme et des bouddhistes au sein des institutions européennes a été engagée par l’EBU en participant à des réunions de travail organisées par le Parlement européen et la Commission européenne.

A Strasbourg comme à Bruxelles, il s’agit d’un engagement de longue haleine orienté vers la prise en compte, dans tous les domaines, des populations bouddhistes d’Europe et du bien de tous les êtres.