Ce texte contient la quintessence du bouddhisme tantrique dans son aspect le plus élevé, le plus dépouillé. Saraha (VIIIe siècle) est considéré comme l’un des plus importants Mahasiddhas indiens, ceux-ci eurent une grande influence sur la spiritualité tibétaine notamment sur la lignée à laquelle appartenait Milarépa.