L’œuvre de Zonkaku (1290-1370) constitue l’une des contributions les plus originales à la doctrine de l’école bouddhique japonaise dite « Véritable Ecole de la Terre Pure » Jôdo-Shinshû " fondée par son bisaïeul Shinran. L’originalité de son approche et la largeur d’esprit remarquable dont témoigne son œuvre volumineuse, en font ainsi un interlocuteur privilégié et attachant : le lecteur cherchant à découvrir ou à approfondir cette tradition du bouddhisme d’Extrême-Orient encore peu ou mal connue, peut y trouver un enseignement très accessible.