Tsu Yun fut le dernier des grands maîtres du Tchan (forme chinoise du zen) Lorsqu’il disparut à l’âge de 120 ans, il était très célèbre. Il était né en 1840. Sa vie nous montre ce qu’était le quotidien d’un moine bouddhiste pendant la période troublée de l’histoire chinoise : ses relations avec ses maîtres, sa vie d’ermite dans les montagnes, ses voyages, en Chine mais aussi en Inde et au Tibet. Son enseignement, clair, lumineux est celui de tous les grands maîtres du tchan de Hui Neng à Han Chan, auquel on l’a souvent comparé.