Sous les cèdres et les déodars, au chant des torrents, auprès des monastères tibétains dont l’ombre seule suffit à donner la sérénité de l’âme, une historie envoûtante et poétique, où se mêlent avec finesse plusieurs destins appelés à se rejoindre dans la spiritualité et la quête de l’amour. 1re publication 1938 / éditions Victor Attinger.