Le Traité de la Continuité suprême du Grand Véhicule

Auteur : Jamgon Kongtrul Lodreu Thayé

Ouvrage présenté, traduit et annoté par Christian Charrier et Patrick Carré Editions Padmakara – Collection de la Fondation Tsadra

Ce texte, vraisemblablement en conflit avec les idées philosophiques de l’époque, aurait ensuite disparu d’Inde entre le VIIe et le Xe siècle, avant que l’adepte érudit Maitrīpa (1007 -1085) le retrouve, dans un vieux stoupa, et en reçoive aussi les instructions directes de Maitreya. Même si ce texte, apparemment constitué de plusieurs strates, n’est sans doute pas l’œuvre d’un seul auteur, et si sa paternité continue à faire débat, il joua un rôle considérable dans le développement de la pensée bouddhiste puisqu’il constitue le traité fondamental sur le tathāgatagarbha – « quintessence des tathâgatas » ou « nature de bouddha ». En raison même de la présence de cette nature essentielle en chaque être et du caractère adventice des affections mentales avec lesquelles elle cohabite, il n’y a pas de différence fondamentale entre un être « ordinaire » et un être « éveillé ».