Les religions sont partout, que l’on soit croyant ou athée. Elles ont organisé et organisent les systèmes de représentation, les règles de vie et pratiques culturelles, mais aussi les territoires. C’est cette dernière dimension qui est explorée dans l’Atlas des religions, conçu et réalisé par des géographes. Une approche géographique permet d’abord de localiser les religions, même si l’entreprise est complexe : que cartographier ? La croyance, les pratiques, ou l’appartenance religieuse ?

Une approche géographique invite aussi à la réflexion sur l’inscription spatiale de la religion, de l’aire homogène à l’enclave ou au ghetto. Jouant sur les échelles, les cartes de l’atlas révèlent des réalités religieuses mouvantes et complexes : si, sur une carte du monde s’opposent une Afrique musulmane et une Afrique chrétienne, une carte du continent africain donne une vision plus nuancée et montre la place des religions coutumières. Par ailleurs, l’inscription spatiale des conflits ethnico-religieux éclaire leur compréhension.

Grâce à plus de cinquante cartes et graphiques, et avec le concours des meilleurs spécialistes de telle religion ou tel espace géographique, cet atlas offre une grille de lecture nouvelle et synthétique du fait religieux.

Brigitte Dumortier est maître de conférences de géographie à l’université de Paris IV-Sorbonne et membre du Laboratoire de Recherche « Espace et Culture » (Paris IV-CNRS).