Cambodge, Viêt-nam, Thaïlande, Laos, Birmanie, Java, Bali : mosaïque de pays aux frontières et aux dénominations changeantes, l’Asie du Sud-Est, prise entre ses deux puissants voisins, l’Inde et la Chine, en a toujours assimilé les formes artistiques. On connaît le célèbre complexe d’Angkor au Cambodge, mais ce livre nous invite à découvrir des temples, des pagodes et des sanctuaires plus secrets, quoique aussi fascinants. Indianisé ou sinisé, l’art de l’Indochine et de l’Indonésie excelle également, par exemple, dans le travail du bronze, analysé ici au même titre que l’architecture.

Sur la trace des grands spécialistes français, les Groslier, Parmentier ou Boisselier, Philip Rawson évoque des royaumes défunts, partagés entre hindouisme et bouddhisme, sujets aux aléas de la mousson, de la guerre et du commerce. La lecture de cet ouvrage éclairera leur production artistique, dont on essaie aujourd’hui de sauver les plus grandes réalisations, comptées au nombre des joyaux de l’art mondial. Philip Rawson, spécialiste de l’art oriental est professeur honoraire du Royal College of Art de Londres. Il a également effectué de nombreux voyages en Orient.

Collection Univers De L’art, numéro 49