Héritière d’un passé impérial, cité à l’architecture fascinante, Pékin fait partie des villes exceptionnelles. Dès le XIVe siècle, la capitale chinoise cache ses ruelles verdoyantes et ses maisons à cour carrée derrière des murailles colossales. Mais l’arrivée des occidentaux et la fin de l’empire vont brutalement faire entrer Pékin dans la modernité. Ces transformations souvent radicales serrent le cœur des amoureux de la belle Pékin. Parmi ceux-ci, Charles Chauderlot, arrivé en Chine en 1997, passionné d’art et de culture qui devient le témoin des bouleversements urbains. Dès lors, il arpente et dessine par tous les temps tout ce qui va être démoli, afin de garder en mémoire les traces de la beauté du vieux Pékin avant la disparition irrémédiable. Une œuvre rare et précieuse.