Depuis quatre mille ans, la culture chinoise offre l’image d’une remarquable continuité. Pourtant c’est à travers une histoire faite de ruptures radicales, de profondes mutations, mais aussi d’échanges, que le Chine a vu naître des pensées aussi originales que celles de Confucius et du taoisme, et assimilé le bouddhisme. Françoise Cheng nous offre ici une synthèse magistrale de toute la pensée chinoise depuis la dynastie des shang au 2e millénaire jusqu’au mouvement du 4 mai 1919.