C’est avec le regard de Tashi Dolma que nous découvrons le Tibet. C’est avec ses yeux d’adolescente que nous quittons avec elle son pays, comme le font aujourd’hui des milliers d’exilés tibétains. La vague curiosité de connaître une cousine née dans l’exil, le désir diffus de voir autre chose au-delà de l’horizon, la volonté d’apprendre librement sa propre langue menacée par l’intrusion chinoise, le rêve secret de rencontrer peut-être un jour le Dalaï-lama.

La violente répression des troubles provoqués par la dispute autour de la réincarnation du Panchen-lama, deuxième dignitaire du bouddhisme tibétain, provoquera sa décision. Elle se met en route et entreprend de traverser le formidable rempart himalayen, en quête de sa propre vérité.

Un roman émouvant, mais aussi une réflexion sur l’exil et la mémoire, une manière de témoignage sur un génocide silencieux.

Collection Picquier Poche, numéro 142