Au Tibet, les hauts plateaux du Kham, d’accès très difficile avec des cols à plus de 4000 m d’altitude, restent méconnus. Quarante ans après l’invasion chinoise, le monde culturel et spirituel tibétain est toujours en liberté très surveillée. Le peuple khampa garde l’ espoir de retrouver un jour sa liberté : « Les Cavaliers du vent » relèvent la tête.