Plus qu’une thérapie des émotions, Le Lying est une tonique introduction à l’ascèse. Ce n’est pas seulement une mise à nu de tout ce qui traverse, bouleverse, essouffle un être humain, ni un passage de l’autre côté des barricades de l’interdit, du non-dit, de l’inconnu. Ce n’est pas seulement le retour vers l’origine des conditionnements qui entravent un libre comportement, c’est aussi le début du chemin de l’éveil.

Cette méthode par les contraires permet d’affronter ses refus pour accepter, et de se confronter au passé pour tenter d’être au présent. Celui qui aura revécu ses bourrasques intimes pourra connaître la détente. Qui aura découvert les écrans qui lui cachent le réel pourra y accéder. Et qui aura exploré sa noirceur intérieure pourra intégrer sa lumière.

Attirée depuis toujours par la connaissance de soi et la spiritualité orientale, Denise Desjardins part en Inde en 1959. Elle y rencontre d’abord Mâ Anandamayi, puis Swâmi Prajnânpad qu’elle considère comme son maître. Elle apprend auprès de lui en même temps que les fondements du Vedanta une technique de connaissance de soi et de purification du mental qu’elle pratiqua pendant huit ans à ses côtés : le lying.