Que devient Dieu en Occident ?

L’écrasante majorité des Américains et les deux tiers des Européens se disent croyants, mais à peine un tiers pratique régulièrement. L’homme occidental ne paraît donc pas plus tenté par l’athéisme radical que par l’enracinement d’une religion.

Frédéric Lenoir, philosophe et sociologue des religions retrace les temps forts du parcours historique du religieux dans la modernité occidentale de la renaissance jusqu’à nos jours.