Grâce à la traduction de Jacques Vigne, nous avons accès pour la première fois en français au témoignage de Bhaïji, l’un des premiers et des plus proches disciples de Mâ, celui qui lui donna son nom d’Ananda Moyî et fut à l’origine des premiers ashrams de Dacca et de Dehra Dun.