Pourquoi les êtres humains ont-ils besoin de se relier à quelque chose de plus grand qu’eux ? Pourquoi, malgré les progrès de la. science et du confort matériel « Dieu » est-il toujours présent ? Dans cet ouvrage qui a révolutionné l’approche scientifique de la religion et qui a eu un retentissement considérable, Andrew Newberg et Eugène d’Aquili proposent une explication à la fois éminemment simple et scientifiquement précise : notre cerveau est biologiquement programmé pour expérimenter des états de transcendance. Newberg et d’Aquili fondent leur conclusion sur des études approfondies du fonctionnement cérébral, incluant des recherches sur le cerveau de méditants bouddhistes et de nonnes franciscaines en prière. Ils ont ainsi découvert que les états de contemplation spirituelle reposent sur un changement de d’ activité du cerveau qui abolit la sensation de séparation entre soi et l’univers.

Traduit par D.R. Kengan