A travers l’étude de cette carte taoïste du corps, le Xiuzben tu (XIXe siècle), C. Despeux déchiffre la symbolique du corps telle qu’elle est donnée par certaines écoles du taoïsme associant pratiques d’alchimie intérieure et rituels extérieurs, afin que l’officiant ait une action simultanée sur son monde intérieur et le monde extérieur.